Daniel Auteuil et Valérie Bonneton se perdent dans "L'Envers du décor"

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 28/01/2016 à 16H54
Valérie Bonneton et Daniel Auteuil dans "L'Envers du décor"

Valérie Bonneton et Daniel Auteuil dans "L'Envers du décor"

© Jean-Marie Leroy/Sipa

Daniel Auteuil met en scène et joue au Théâtre de Paris "L'envers du décor", écrit pour lui par Florian Zeller. Une pièce vite expédiée et sans grand intérêt, sauvée tout juste par le quatuor de comédiens, dont Valérie Bonneton.

Daniel, éditeur, a invité à dîner son ami de toujours avec sa nouvelle et toute jeune compagne. Daniel sait combien cette invitation risque de froisser sa femme Isabelle, furieuse contre celui a plaqué sa meilleure amie.

C'est tout. C'est peu. Vous l'aurez compris l'originalité de la pièce ne réside pas dans l'histoire. Mais dans le fait que nous, spectateurs, sommes les témoins et réceptacles des pensées des personnages qui s'expriment en aparté. 
Des apartés pour connaître les pensées secrètes des personnages

Des apartés pour connaître les pensées secrètes des personnages

© Jean-Marie Leroy/Sipa

Au début on rit, mais très vite la bonne idée devient pesante car les partenaires restent figés, en suspens. Quand aux pensées cachées, elles pourraient le rester tant elles sont convenues : "Je sens qu'il a quelque chose à me dire, je déteste quand il reste planté là", bouillonne Valérie Bonneton dans un rôle de femme forte et hystérique où elle est très bien, mais qu'elle a joué cent fois. "Allez lance toi", s'encourage Daniel (Daniel Auteuil dans le rôle du mari lâche et frustré). Le reste est à l'avenant et souvent en dessous de la ceinture, car Daniel fantasme sur Emma incarnée par Pauline Lefèvre, ex-Miss météo de Canal+.
François-Eric Gendron, Pauline Lefèvre, Valérie Bonneton, Daniel Auteuil

François-Eric Gendron, Pauline Lefèvre, Valérie Bonneton, Daniel Auteuil

© Jean-Marie Leroy/Sipa

La scène la plus drôle se déroule dans la cuisine où Daniel, complètement transi, perd les pédales devant la superbe créature. Auteuil nous fait là un numéro parfait, de mauvaise foi et de grossièreté masculine.
Daniel Auteuil et Pauline Lefèvre

Daniel Auteuil et Pauline Lefèvre

© Jean-Marie Leroy/Sipa

Pour le reste on est un peu désolé de le voir mal servi par une pièce que Florian Zeller a écrit beaucoup trop vite. D'autant que le couple d'amis, Eric Gendron et Pauline Lefèvre, qui ne déméritent pas, n'ont vraiment pas grand-chose à faire.

On leur souhaite d'avoir plus de chances la prochaine fois, avec un Sébastien Thiéry ou un Eric Assous (Daniel Auteuil était hilarant dans "Nos Femmes"), qui montrent saison après saison que l'on peut renouveler la comédie de boulevard. Mais l'on regrette vraiment de voir Daniel Auteuil et Valérie Bonneton utilisés comme des produits d'appel, pour un spectacle qui au vu de l'affiche va déplacer les foules, et décevoir.