Charlie : une pièce de Wolinski jouée sous haute sécurité au Théâtre Dejazet

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/09/2015 à 11H13
"Je ne veux pas mourir idiot" théâtre Dejazet

"Je ne veux pas mourir idiot" théâtre Dejazet

© DELALANDE RAYMOND/SIPA

"On était dans un dessin de Georges" : l'équipe de Charlie Hebdo a assisté vendredi soir à Paris, aux côtés de sa veuve, à la représentation d'une pièce du dessinateur Georges Wolinski, tué dans l'attaque contre le journal satirique le 7 janvier.

Un important dispositif de sécurité avait été mis en place au Théâtre Dejazet pour cette représentation de "Je ne veux pas mourir idiot" à laquelle assistaient également les ministres de la Culture Fleur Pellerin et de la Justice Christiane Taubira, entourant Maryse Wolinski, l'épouse du dessinateur.

"Il va continuer à vivre"

"On était dans un dessin de Georges", a déclaré Maryse Wolinski à l'AFP, à l'issue de la pièce qui sera donnée au Théâtre Dejazet jusqu'au 26 septembre, avant de partir en tournée. "On retrouve tout de mon mari dans cette pièce, en particulier le fait qu'il donne de la place aux femmes", a-t-elle ajouté. A travers cette pièce, "il va continuer à vivre".

"On a retrouvé l'esprit Wolinski", a renchéri Christiane Taubira. Onze membres de l'équipe de Charlie avaient fait le déplacement, dont son directeur Riss qui a succédé à Charb, tué dans l'attaque, et l'urgentiste Patrice Pelloux qui collabore au journal. "C'est un super hommage. Il faut que la génération de mai 68 comme les lycéens viennent la voir pour redécouvrir que c'étaient des artistes, des guetteurs de temps", a dit le médecin à l'AFP.

Mai 68 par Wolinski

Wolinski avait signé avec Georges Confortes, dans la foulée de 1968, cette pièce qui se voulait un témoignage sur les événements, avec pour personnages une étudiante, un jeune ouvrier et un guitariste qui veulent faire la révolution, face à un policier et à des "réactionnaires". La pièce est ponctuée de chansons écrites par Evariste et Wolinski. Elle est reprise avec les principaux protagonistes de l'époque.
 Claude Confortes assure de nouveau la mise en scène, avec Anne Bourgeois. Les comédiens qui jouaient autrefois les "jeunes", Georges Beller et Philippe Ogouz, sont désormais les "vieux réacs" de la pièce, qui est accompagnée d'une exposition des dessins de Wolinski.

Huit personnes qui travaillaient pour Charlie Hebdo, dont cinq de ses dessinateurs (Charb, Cabu, Honoré, Tignous, Wolinski) ont été tuées le 7 janvier. Quatre autres ont été grièvement blessées Maryse Wolinski écrit aujourd'hui un livre relatant notamment sa "contre-enquête" sur l'attentat, qui sortira le 7 janvier 2016, jour anniversaire de la tuerie.

Je ne veux pas mourir idiot  de Georges Wolinski, mise en scène de Claude Confortes
Théâtre Déjazet, du 1er au 26 septembre 2015.
Du mardi au samedi à 20h30, le samedi à 17h, et le dimanche à 15h.
Tarifs : de 23 à 35€
Réservations : 01 48 87 52 55