"Celles qui aimaient Richard Wagner" : onirisme wagnérien

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/11/2011 à 17H41
Jean-François Balmer en Wagner rappelé dans le Paris contemporain par une jeune fille fantasque éprise du compositeur romantique.

Jean-François Balmer en Wagner rappelé dans le Paris contemporain par une jeune fille fantasque éprise du compositeur romantique.

© Richard Wagner Productions

De Jean-Louis Guillermou (France), avec : Jean-François Balmer, Stéphane Bern, Anne-Christine Caro, Roberto Alagna, Michèle Mercier - 1h20 - Sortie : 9 novembre 2011

 

De nos jours, à Paris,  Judith est un personnage décalé par rapport à son entourage familial, social et professionnel. Son amour exacerbé pour Wagner lui permet de fuir le quotidien prosaïque dans lequel elle se trouve engluée.

A travers ses récits, Judith rêve la vie de Wagner. Les personnages de l’épopée wagnérienne se retrouvent de nos jours. Ils interprètent bien sûr d’autres rôles, mais assurent la liaison entre l’univers imaginé par Julie et la médiocre réalité qui l’entoure. Prête-t-elle aux personnages d’autrefois les silhouettes qu’elle côtoie aujourd’hui, ou transpose-t-elle ses rêves dans la réalité présente, donnant à son entourage les traits de ces illustres personnages ?