Charleville-Mézières prépare son festival des marionnettes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/09/2013 à 12H31
Marionnettes exposées au festival de Charleville-Mézières (16 septembre 2011)

Marionnettes exposées au festival de Charleville-Mézières (16 septembre 2011)

© François Nascimbeni / AFP

Le festival mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières (Ardennes) ouvre vendredi sa 17e édition. Près d'une centaine de compagnies, venues des cinq continents, doivent y présenter leurs créations, des plus traditionnelles aux plus novatrices.

Porté cette année par le thème du "Passage", le festival a programmé pour cette édition quelque 113 spectacles pour le "in" et presque autant pour le "off", proposés par des compagnies originaires de 25 pays différentes.

Des figurines traditionnelles aux théâtres d'objets les plus technologiques, le mondial des marionnettes va présenter, du 20 au 29 septembre, aux 150.000 visiteurs attendus, toute la variété d'une discipline en évolution permanente.
Clip de présentation du Festival des marionnettes de Charleville-Mézières (20-29 septembre 2013)
Deux artistes à l'honneur
Nouveauté du festival : deux artistes invités seront particulièrement à l'honneur: la Française Bérangère Vantusso (Compagnie Trois-six-trente) qui présente deux spectacles mettant en scène des marionnettes hyperréalistes, ainsi que le créateur belge Stéphane Georis (Cie des chemins de terre) qui convie le public à des funérailles déjantées dans sa dernière création "L'homme content de rien".

L'édition 2013 s'ouvrira avec "Vénus" de la "Compagnie de l'homme debout", une déambulation pyrotechnique d'un géant en osier de sept mètres de haut qui interroge son passé douloureux.
Un spectacle de la Compagnie de l'homme debout, à Poitiers (2012)
En têtes d'affiches, les festivaliers retrouveront Philippe Genty avec "Forget me not", les Néerlandais du "Stuffed Puppet Theatre" et leur grandes marionnettes à visages grotesques, ou encore Aurelia Ivan (cie Tsara) qui revisite la pensée nietzschéenne à l'aide de machines robotisées. Côté tradition, le public pourra apprécier les marionnettes à gaines du virtuose chinois Yeung Faï dans "Blue jeans", ou également le théâtre d'ombres des "Marionnettes du Manchong".
Philippe Genty : le spectacle "Forget me not" (ne m'oublie pas), production de la Maison de la Culture de Nevers en partenariat avec le Nord-Trondelag (Norvège) - 2012
Avant tout destiné à un public d'adultes, le festival propose également une programmation à l'attention du jeune public.