"Chambre froide" ou je préfère mon mari en esquimau géant

Par @sophiejouve1 Rédactrice en chef adjointe de Culturebox, responsable de la rubrique Théâtre-Danse
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/09/2014 à 10H05
"Chambre froide" au théâtre de la Pépinière

"Chambre froide" au théâtre de la Pépinière

© François Berthier

"Si vous aviez la possibilité de tuer votre mari, le feriez-vous ?... C'est le teaser de cette pièce de l'américaine Michele Lowe, mise en scène par Sally Micaleff au théâtre de la Pépinière, avec un trio d'actrice rompues à la comédie : Pascale Arbillot, Anne Charrier, Valérie Karsenty.

Trois femmes (Pascale Arbillot, Anne Charrier, Valérie Karsenti) s'activent dans la cuisine d'une maison cossue de la province américaine, tandis que leurs conjoints (que l'on entend mais que l'on ne voit jamais) jouent au golf dans le salon en descendant des bières, sans la moindre velléité de leur donner un coup de main. Nicky, Debra et Molly sont toutes les trois à un carrefour de leur existence, leur couple est en crise. Alors quand l'occasion se présente de ne plus subir et de vivre enfin leur vie…

"Desperate Housewives"

Avec "Chambre froide", on se croirait dans un nouvel épisode de la série "Desperate Housewives" : des femmes insatisfaites, passives, qui ont perdu l'estime d'elle-même. Toutes les trois doivent se sacrifier à la demande de leur mari : Nicky doit faire le deuil de sa  carrière, Molly de sa vie sexuelle et de sa maternité, Debra celui de sa maison et de son couple.
Pascale Arbillot, Valérie Karsenty, Anne Charrier

Pascale Arbillot, Valérie Karsenty, Anne Charrier

© François Berthier
Le premier acte nous laisse à distance, tant ces femmes nous apparaissent superficielles et crispantes. Comme cette Debra incarnée par Pascal Arbillot qui n'a de cesse de convaincre sa copine d'interrompre sa carrière pour se consacrer à son époux (accusé pourtant de détournement d'argent) et à son bébé. Mais lorsque par un concours de circonstances, l'occasion se présente de se débarrasser de leur mari, la pièce prend davantage d'épaisseur et nous préserve de la torpeur qui menaçait de nous gagner.  
Pascale Arbillot est Debra

Pascale Arbillot est Debra

© François Berthier
Une force de caractère insoupçonnée

Une vraie solidarité, qui manquait jusque là, commence alors à nous attacher à ces femmes. Les trois actrices donnent une vraie couleur et une vraie crédibilité à leur personnage, épouses désemparées, fragiles, soumises, mais capables aussi d'une détermination et d'une force de caractère insoupçonnée. Trois femmes si différentes et si complémentaires. 
Trois femmes si différentes et si complémentaires

Trois femmes si différentes et si complémentaires

© François Berthier
Réflexion sur le couple et le sens du sacrifice chez la femme, "Chambre froide" accuse son origine américaine, démonstrative et peu nuancée, mais fait un bilan somme toute assez amer de cinquante ans de libération sexuelle et du chemin important qu'il reste à parcourir. Cette pièce de femmes sera-t-elle seulement comprise par les femmes ?
Affiche du spectacle, "Chambre froide" © DR
"Chambre froide" à la Pépinière théâtre
Du mardi au samedi à 21h, matinée samedi à 16h
7 rue Louis le Grand, Paris IIe
Tél : 01 42 61 44 16