Bertrand Cantat sur scène dans la trilogie "Des femmes" de Wajdi Mouawad

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/09/2011 à 11H23
Bertrand Cantat sur scène dans la trilogie "Des femmes" de Wajdi Mouawad

Bertrand Cantat sur scène dans la trilogie "Des femmes" de Wajdi Mouawad

© Culturebox

Le Grand T de Nantes accueille jusqu'au 25 septembre 2011 la trilogie de Sophocle "Des femmes", mise en scène par Wajdi Mouawad. Depuis la première mondiale cet été, à Cenon, près de Bordeaux, la présence de Bertrand Cantat, chanteur de feu Noir Désir alimente la polémique.

Ambitieux projet que celui de Wajdi Mouawad. L'écrivain et metteur en scène canadien d'origine libanaise s'est lancé le défi de créer, en cinq ans, l'intégrale des sept tragédies de Sophocle. Et c'est avec la trilogie "Des femmes" qu'il a entamé les représentations.
"Les Trachiniennes", "Antigone" et "Electre" ont été présentées fin juin en première mondiale au théâtre Rocher Palmer de Cenon, près de Bordeaux. Les dates n'ont pas été faciles à caler du fait de la présence sur scène de Bertrand Cantat, qui incarne le choeur et interprète la musique spécialement composée pour les trois tragédies. Présence d'autant plus sensible sur des textes qui parlent précisément de la tragédie de femmes ! Désistement du festival Grec de Barcelone, interdiction au Québec, annulation de sa participation en Avignon cet été, polémiques à Cenon, à Nantes aujourd'hui, débats annoncés à Reims (15 octobre) où certaines représentations se feront sans lui pour permettre à ceux qui seraient gênés de voir la pièce quand même... tout le monde ne digère pas de voir réapparaitre l'ancien chanteur de Noir Désir condamné pour le meurtre de sa compagne, Marie Trintignant.
Un choix que justifie et assume totalement Wajdi Mouawad pour qui le choeur tient une place importante dans les tragédies grecques. Quand il arrive "c'est une bombe qui éclate (...) le lieu de la déraison, le lieu dionysiaque". Un choeur qui porte "le romantisme sombre et lyrique", un choeur qu'incarne selon lui parfaitement son ami Bertrand Cantat. Il a purgé sa peine explique-t-il. Et le théâtre n'est pas une obligation.

- A voir aussi sur Culturebox :
- Le film Incendies sur les écrans avant les Oscars
- Le Fort Antoine de Monaco mise sur l'exotisme avec Antigone Vietnam
- Laurent Terzieff est Philoctète au TNP de Villeurbanne