Autun remet au goût du jour le métier de crieur public

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/04/2015 à 18H41
Gérard Rigault, crieur public, lit des messages des habitants dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, en juin 2004.

Gérard Rigault, crieur public, lit des messages des habitants dans le quartier de la Croix-Rousse à Lyon, en juin 2004.

© Philippe Merle / AFP

La ville d'Autun (Saône-et-Loire) se dotera à partir de mi-avril d'un crieur public, qui déclamera les messages de la population. La municipalité souhaite ainsi créer "un nouvel espace de parole vivante". C'est un comédien qui exercera ce métier tombé en désuétude.

Des urnes ont été déposées dans différents points de la ville afin de recueillir les bulletins des habitants.

"Le contenu des messages sera le plus varié possible; il s'agira de pensées ou de messages personnels, de petites annonces, de coups de coeur ou de coups de gueule", a déclaré le comédien et futur crieur public , Yann Lejeune, 32 ans.

En redingote et chapeau haut de forme, le crieur public arpentera les allées du marché d'Autun "au moins une fois par mois" pour diffuser les messages.

La municipalité a souhaité remettre au goût du jour ce vieux métier afin que le virtuel "n'ait pas le monopole de l'échange" et pour créer "un nouvel espace de parole vivante", a déclaré l'adjointe au maire Cathy Nicolao-Valacci.

Longtemps tombé dans l'oubli, le crieur public a été réinstauré par des comédiens dans différentes villes comme Paris ou Lyon.