André Dussollier : "Quand on est comédien, on prend souvent le large"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/12/2014 à 14H11
André Dussollier dans "Novecento" actuellement au Théâtre du Rond-Point à Paris.

André Dussollier dans "Novecento" actuellement au Théâtre du Rond-Point à Paris.

© France 3

Il triomphe actuellement dans "Novecento" au Théâtre du Rond-Point. André Dussollier était l'invité du Soir 3 ce week-end. Le comédien a parlé de cette pièce atypique et de son plaisir de la jouer sur scène.

"Novecento" raconte l'histoire d'un pianiste qui ne posera jamais pied à terre. Né dans un paquebot au tout début du XXe siècle, il est abandonné dès sa naissance sur un piano. Elevé par l'équipage, le jeune homme se construit à travers un schéma singulier, celui d'un personnage en permanence entre deux escales, entre deux mondes. Créée en France au Théâtre des Célestins, la pièce est aujourd'hui au Théâtre du Rond-Point avant une tournée nationale.
André Dussollier a été séduit par ce conte philosophique que l'on doit à l'Italien Alessandro Barrico. Il faut dire qu'outre les thèmes abordés - la liberté, le besoin de trouver sa place parmi les autres, l'identité - la pièce représente un vrai défi pour un comédien. Construit comme un long monologue, "Novecento" est en fait un one-man show qui met en scène plusieurs personnages joués par un acteur, seul sur scène.

Enfin, pas vraiment tout seul. La musique étant omniprésente dans l'oeuvre, André Dussollier a obtenu d'être accompagné par des musiciens qui rythment son propos de morceaux de l'époque (Ravel, Gershwin...). Une composition originale qui a séduit le public : la pièce affiche complet quasiment tous les soirs. 

"Novecento" d'Alessandro Baricco, jeu et mise en scène André Dussollier. Au théâtre du Rond-Point jusqu'au 10 janvier, puis en tournée dans toute la France.