A Londres, les théâtres vivent leur "période dorée"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/08/2014 à 16H31
La comédie musicale "Chicago" présentée au Garrick Theatre de Londres en 2012.

La comédie musicale "Chicago" présentée au Garrick Theatre de Londres en 2012.

© WILL OLIVER / AFP

Avec 22 millions de spectateurs, les théâtres de Londres ont battu leur record d'affluence pour la saison 2012-2013. Ces résultats, en hausse, ne doivent cependant pas faire oublier la situation des théâtres subventionnés, qui subissent d'importantes coupes budgétaires.

La scène londonienne a enregistré une fréquentation et des recettes records au cours de la saison 2012-2013. Une étude publiée par la Société des Théâtres de Londres affirme en effet que les théâtres londoniens sont en pleine "période dorée".

Les théâtres de la capitale britannique ont donc enregistré un nouveau record d'affluence pour la saison 2012-2013, avec 22 millions de spectateurs. Ce résultat est en hausse de 5,5 % par rapport à la période précédente, selon le rapport publié mercredi 30 août.

La force des comédies musicales

"Les théâtres londoniens sont en pleine période dorée, à la fois d'un point de vue artistique et financier", a souligné Alistair Smith, l'auteur de l'étude. La scène londonienne a le vent en poupe depuis un peu moins de dix ans, notamment dans le 'West End', zone où sont regroupés les théâtres populaires.

Des célèbres comédies musicales s'y produisent comme "Matilda", "Le Roi Lion", "Billy Elliot" ou encore "Cheval de Guerre". Les théâtres proposent aussi des "représentations parfois expérimentales et novatrices dans l'écriture, jouées dans des salles minuscules et perchées au-dessus des pubs", a-t-il expliqué.
La comédie musicale "Le Roi Lion" présentée au Lyceum Theatre de Londres.
La fréquentation de ces spectacles aurait même "dépassé de 20 %" celle des salles du mythique quartier de Broadway, à New York, en 2012-2013, a souligné Alistair Smith, qui voit en Londres une des plus grandes scènes théâtrales du monde. Londoniens, Britanniques et touristes ont effectivement le choix parmi 241 théâtres professionnels, animés en tout par plus de 6 500 employés et 3 000 comédiens engagés à plein temps.

Le double des revenus des cinémas

Avec un prix moyen de 28 livres (35 euros) par ticket, les théâtres ont gagné 618,5 millions de livres (786 millions d'euros) en 2012-2013. Il s'agit presque du double des revenus obtenus par les cinémas londoniens (325,5 millions de livres - 414 millions d'euros), au cours de la même saison.

Mais malgré la situation idyllique décrite dans le rapport, les théâtres subventionnés doivent faire face à d'importantes coupes budgétaires, rappelle le quotidien The Independent. En France, le théâtre privé avait lui subi une baisse de fréquentation de 10 % en 2012. Cette chute avait cependant été enrayée en 2013.