60 ans de la mort de Sacha Guitry : le dramaturge en 15 citations cultes

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/07/2017 à 18H45, publié le 24/07/2017 à 18H42
Sacha Guitry, le 2 octobre 1960 à Londres.

Sacha Guitry, le 2 octobre 1960 à Londres.

© KEYSTONE Pictures USA

L’auteur, dramaturge, comédien et acteur est décédé le 24 juillet 1957. Légende du XXe siècle, Sacha Guitry continue à inspirer par ses œuvres mais aussi ses fameux traits d’esprit. A l’occasion du soixantième anniversaire de sa disparition, Culturebox vous de (re) découvrir Guitry à travers ses citations les plus acerbes et les plus fines.

1
Les femmes
Extrait de "La Vie à Deux", de Sacha Guitry (1958)
"Je suis contre les femmes. Tout contre"

Madame est en retard. C'est donc qu'elle va venir !

Pensées, Maximes et Anecdotes de Sacha Guitry (2013)

"Je veux bien admettre que les femmes sont nos égales si elles arrêtent de penser qu'elles sont nos supérieures."

"Les hommes qui disent que les femmes sont frigides sont de mauvaises langues."

Je crois que les femmes sont faites pour être mariées... et que les hommes sont faits pour être célibataires. C'est de là que vient tout le mal !

Mon père avait raison (1936)

"Que s'aimer modérément soit l'apanage des médiocres." Elles et Toi (1946) 
2
L'existence
"Le Roman d'un tricheur", comédie culte de Sacha Guitry sortie en 1936

En fait, je n'ai qu'une prétention, c'est de ne pas plaire à tout le monde. Plaire à tout le monde, c'est plaire à n'importe qui.


"Écoles : établissements où l'on apprend à des enfants ce qu'il leur est indispensable de savoir pour devenir des professeurs."

"Il faut de temps à autre me faire souvenir des gens avec qui je suis brouillé, sans quoi je ferais des gaffes - et je les saluerais." Toutes réflexions faites (1947)

Sa mort l'a fait connaître. Il peut revenir maintenant

3
L'art

Ô privilège du génie ! Lorsqu’on vient d’entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui.

Toutes réflexions faites (1947)


"Quand une phrase ténébreuse, alambiquée vous donne le vertige, souvenez-vous que ce qui donne le vertige c'est le vide."
 

Le secret d'une culture intelligente, c'est de savoir sur quel rayon de la bibliothèque se tient le Larousse.


"Méfie-toi bien
De ceux qui croient
Qu'avec eux tout commence
Et qui prétendent qu'avant eux
Rien n'existait.                             
Ce ne sont pas des fous, ce sont des paresseux,
Qui décorent du nom d'instinct leur ignorance." Théâtre tome IV (1960)


Il y a des peintres qui passent leur vie entière à faire des paysages qui n'étaient pas faits pour eux !

Le Comédien (1921)

Sacha Guitry, éternel inspirateur et séducteur

Légende du théâtre et du cinéma, Sacha Guitry est mort le 24 juillet 1957, à l’âge de 72 ans. Fils du comédien populaire Lucien Guitry et de Renée Delmas, il dira à propos de son héritage familial : "J’avais un nom. J’ai réussi à me faire un prénom". Eleve médiocre, il décide à 17 ans de se consacrer au théâtre et écrit sa première pièce : "Le Page". Une centaine suivront au cours de sa carrière, la plupart mise en scène et interprétée par lui-même. Grand homme de théâtre, dont les œuvres ne cessent encore aujourd’hui d’être jouées, Sacha Guitry était aussi célèbre sur grand écran : "Le Roman d’un tricheur", "Le Poison","Napoléon"… Au cinéma, il a notamment dirigé Orson Welles, Jean Cocteau, Jean Gabin, Arletty, Edith Piaf ou encore Brigitte Bardot. Fin observateur de ses contemporains, Sacha Guitry restera avant tout un homme de mots prolifique, à l'humour cynique et aux traits d’esprits indémodables. Ses sujets de prédilection : l’existence, l’art et surtout les femmes. Marié à cinq reprises, réputé misogyne, Guitry n’a cessé d’aimer les femmes et de parler d'elles. Il repose au cimetière de Montmartre, à Paris.