Théâtre, musique et automates, c'est le Printemps des nefs à Nantes

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 08/04/2009 à 15H18
Théâtre, musique et automates, c'est le Printemps des nefs à Nantes

Théâtre, musique et automates, c'est le Printemps des nefs à Nantes

© Culturebox

La deuxième édition du printemps des nefs se déroule jusqu'au 15 mai 2009 à Nantes. Ce rendez-vous pluridisciplinaire est organisé sur ce qui est en train de devenir le nouveau coeur culturel de la ville.

On l'appelait l'île de Nantes, elle située est au coeur de l'ancien capitale bretonne, sur la Loire. On la nomme désormais plus volontiers l'île aux Machines.  Les machines, ce sont celle de la mondialement connue compagnie Royal de Luxe. Leur concepteur, François Delarozière, a posé ses valises ici pour poursuivre son aventure créatrice (retrouvez un reportage ici).
Le coeur de l'île, ce sont les "nefs" : de vastes halles en fer qui étaient utilisées dans le passé comme hangars du chantier naval aujourd'hui fermé. Désormais elles abritent un éléphant géant, et accueilleront tous les temps forts du festival "le printemps des nefs". Pour cette deuxième édition, le temps fort sera la venue  d'un groupe de six musiciens mongols : Hanggai. Le leader de cette formation atypique est un ancien punk qui s'est épris des chants traditionnels diphoniques... La première animation présentée au public jusqu'au 17 avril est déjà un succès : il s'agit des automates de la compagnie néerlandaise Electric Circus présentés dans le reportage. Il y aura aussi tout au long du festival du théâtre et des concerts.

+ de vidéos des déambulations du Royal de luxe