Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Traité transatlantique : Filippetti se dit rassurée sur la culture

Publié le 21/05/2014 à 15H51
Aurélie Filippetti à Cannes le 15 mai 2014

Aurélie Filippetti à Cannes le 15 mai 2014

© Sipa
La ministre française de la Culture Aurélie Filippetti a déclaré avoir reçu, mercredi à Bruxelles, de nouvelles assurances sur l'exclusion des services culturels des négociations entre Bruxelles et Washington sur le traité de libre-échange transatlantique (TTIP).
Par Culturebox (avec AFP)

A lire aussi

  • TAFTA soumet-il les Etats européens aux multinationales ? ("L'expansion", 19 mai 2014)
  • Tafta : 7 questions pour tout comprendre au traité qui met le feu à l'UE ("Nouvel Obs", 19 mai 2014)
  • 7 bonnes raisons de s'opposer au traité transatlantique ("Le Figaro", 11 avril 2014)
  • Le traité transatlantique, un typhon qui menace les Européens ("Monde diplomatique", novembre 2013)

Thématiques liées

"Ceux qui s'inquiètent peuvent être rassurés", a déclaré Aurélie Filippetti après une rencontre entre les ministres européens de la Culture et le commissaire au Commerce, Karel de Gucht, chargé du dossier TTIP.

"M. De Gucht a été très clair : il a dit qu'il respecterait scrupuleusement le mandat de négociation de la Commission européenne et ne discuterait donc pas avec les États-Unis des services audiovisuels et culturels", a déclaré la ministre devant la presse. "Les réponses qu'il a apportées nous confortent dans notre détermination à nous battre pour l'exception culturelle."

La France et une quinzaine de pays avaient obtenu en 2013 l'exclusion de l'audiovisuel du mandat donné à la Commission pour les négociations du TTIP, dont la 5e session se tient cette semaine près de Washington.

"Un défaut de transparence", selon Filippetti
Aurélie Filippetti a estimé que les "inquiétudes" étaient liées à un "défaut de transparence" sur l'évolution de ces négociations et à la décision de ne pas publier le mandat de la Commission en raison de l'opposition de certains pays.

Elle a salué "l'évolution très forte de l'Allemagne" qui se retrouve désormais "en pointe avec la France" pour défendre l'exception culturelle.

Par ailleurs, les ministres présents à Bruxelles ont discuté de la nécessité d'affirmer une "stratégie européenne de la Culture". Son application sera confiée à la prochaine Commission nommée après les élections européennes de dimanche.

Grandes inquiétudes liées au TTIP
Le traité de libre-échange transatlantique (TTIP), ou TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement) dans son appellation anglosaxone, en négociation entre l'UE et les USA dans la plus complète -et inquiétante- discrétion depuis des mois, est censé stimuler les échanges commerciaux de part et d'autre de l'Atlantique. Il doit être ratifié d'ici à 2015.

Pour ses opposants, il aura pour effet de renforcer le pouvoir et le poids des multinationales aux dépens des États, ces derniers se retrouvant en position d'être traînés en justice -et mis à l'amende- par les grandes firmes pour toute mesure qu'elles jugeraient préjudiciables à leurs intérêts. Gaz de schiste, OGM, viande aux hormones, les lobbies pourraient bientôt finir par avoir le dernier mot. Sans parler d'internet et de la culture, une préoccupation pour laquelle Aurélie Filippetti dit avoir reçu des garanties.

Tous les lives