Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22
Live Hip Hop Live 2014
Ce soir, à 20h45

Enseignement de l'Histoire : vers un retour de la chronologie

Publié le 18/09/2013 à 11H41
Un manuel d'Histoire

Un manuel d'Histoire

© MEIGNEUX/SIPA

De grands historiens réclament le retour de l'enseignement de l'Histoire selon une approche chronologique. Ils estiment que la méthode actuelle, basée sur des regroupements thématiques est un échec, les élèves ne sachant plus placer les évènements les uns par rapport aux autres. Le tournant avait eu lieu dans les années 90, les effets néfastes en seraient flagrants aujourd'hui.

L'exemple est parlant : dans le manuel d'Histoire actuellement en vigueur en classe de première, les causes de la seconde guerre mondiale apparaissant une centaine de pages après le déroulement militaire dudit conflit, dans un chapître consacré aux totalitarismes. Difficile dans ces conditions pour les élèves d'établir les liens de causes à effets, de comprendre que les conséquences politiques de la crise financière de 1929 ont abouti à la militarisation de l'Allemagne humiliée par le traité de Versailles puis au déclenchement du conflit.

Reportage : J. Benzina, J. Beckrich, F. Tormos, M. Renier, P. Morand, I. Tartakovsky



Si les historiens se font entendre, c'est parce que les programmes sont en cours de refonte pour aboutir à une nouvelle formule mise en application à la rentrée 2016. Comme à son heure l'enseignement de la lecture par la méthode globale, celui de l'histoire selon des schémas thématiques est, selon ces historiens, à ranger sur l'étagère des fausses bonnes idées.

Pas question pourtant de revenir à un enseignement de l'histoire qui se limiterait à un empilement de dates à connaître par coeur. L'essentiel reste la compréhension des enchaînements, la successions de causes et d'effets. Dans une telle conception de l'enseignement de l'Histoire, les dates fonctionnent comme des repères autour desquels s'articule la logique des évènements.

Histoire, géographie, instruction civique... autant de disciplines qui s'interpénètrent et dont les frontières sont loin d'être étanches. Leur enseignement mériterait globalement d'être repensé enn faisant entrer des concepts déjà abordés mais devenu primordiaux dans la réflexion actuelle comme la géopolitique, par exemple.

La rédaction vous recommande

Evénements Lyon

Biennale d'art contemporain de Lyon : les artistes réinventent l'Histoire

"Entretemps...brusquement et ensuite", un titre bien énigmatique pour la 12e biennale d'art contemporain qui débute à Lyon jeudi 12 septembre. Le thème du récit s'annonce omniprésent. Les artistes racontent leur propre vision de l'Histoire à l'image du Japonais Nobuaki Takekawa et de la Sud-africaine Dineo Seshee Bopape, rencontrés lors de l'installation de leurs oeuvres.

En savoir plus