Mathilde Seigner "Flic tout simplement" : "J’aime ces rôles de femmes à poigne qui engueulent les hommes"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/01/2016 à 18H27
Mathilde Seigner sur le plateau de France 2, le 19 janvier 2016

Mathilde Seigner sur le plateau de France 2, le 19 janvier 2016

© Culturebox / Capture d'écran

Dans "Flic, tout simplement" diffusé mercredi soir sur France 2, la comédienne incarne Martine Monteil, à la tête de la Crim’ au moment de la traque du tueur en série Guy Georges. Invité du 13H de France 2, Mathilde Seigner revient sur ce rôle de femme de caractère et sur son bonheur de tourner sous la direction d’Yves Rénier

C’est une Mathilde Seigner étonnante que les téléspectateurs de France 2 vont découvrir mercredi soir. La comédienne a endossé le costume de patronne de la Brigade Criminelle de Paris au moment de l’affaire Guy Georges.  
 
Elle incarne Martine Monteil, figure de la police parisienne et première femme nommée à la tête de la Crim’ en 1996, qui va coordonner l’enquête sur le "Tueur de l’Est parisien" Guy Georges, après des mois de rivalités entre les différents services de la brigade criminelle qui travaillent sur les meurtres. Une guerre des polices qui va empêcher l’identification à plusieurs reprises du tueur dont l’ADN est pourtant fiché depuis une précédente condamnation à 10 ans de prison pour viol et tentative d’homicide. Guy Georges sera finalement interpellé à Paris en mars 1998 et condamné à la perpétuité pour 7 meurtres.

Mathilde Seigner Flic, tout simplement 2 © Culturebox / Capture d'écran

Du sur-mesure 

Un film qui s’inspire directement du livre éponyme de Martine Monteil dans lequel elle racontait cette traque. Pour le rôle, Mathilde Seignier a rencontré à plusieurs reprises l’ancienne "super-flic" qui avait la réputation d’être une femme de caractère, parfois dure mais fédératrice et fière d’exercer ce métier. Des rôles de femmes à poigne que la comédienne apprécie tout particulièrement.
 
Des opportunités que lui offrent Yves Rénier. Selon la comédienne, il est celui qui lui donne les plus beaux rôles. Celui de Martine Monteil en fait partie, tout comme celui de "Médecin-chef à la Santé" en 2012 où elle incarnait sa propre tante, le docteur Véronique Vasseur qui dénonça les conditions de détention dans la prison parisienne.
 

Yves est probablement l’un des metteurs en scène avec qui je préfère tourner. Il me connaît par cœur, je peux tout lui donner et il m’emmène où il veut. J’ai une totale confiance en lui


Mathilde Seigner que l’on retrouvera au cinéma en juin avec un rôle beaucoup plus léger dans "Retour chez ma mère", le dernier film d’Eric Lavaine (Barbecue, Bienvenue à bord), dans lequel elle partage l’affiche avec Alexandra Lamy, Josiane Balasko et Philippe Lefebvre.
 

Résumé

Paris 1996. Femme d'action et de conviction, Martine Monteil, première femme nommée à la tête de la Crim', fait immédiatement de la traque du "Tueur de l'Est Parisien" sa priorité. Alors que la France est plongée dans une psychose médiatique sans précédent, Monteil est mise à rude épreuve. D'autant plus que le tueur en série semble insaisissable.

"Flic, tout simplement" 
Réalisé par Yves Rénier
Avec Mathilde Seigner, Philippe Torreton, Yves Rénier, Jean-Marie Winling
Mercredi 20 janvier 2016 à 20h50 sur France 2