Les "Minikeums" de retour au petit écran à la prochaine rentrée

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/04/2017 à 18H56, publié le 12/04/2017 à 18H50
Le logo des Minikeums. Les marionnettes reviennent en septembre sur le petit écran

Le logo des Minikeums. Les marionnettes reviennent en septembre sur le petit écran

© -

Les "Minikeums", absents de la télévision depuis 2002, seront de retour à la prochaine rentrée scolaire à l'antenne de France Télévisions, ont indiqué mercredi France 4 et son producteur ALP, qui prépare une nouvelle formule des célèbres marionnettes pour les enfants.

Imaginées par les créateurs des Guignols, ces marionnettes en latex étaient des personnages enfantins inspirés de célébrités des années 1990 comme Antoine de Caunes (Coco) et Vanessa Paradis (Vaness), M'sé (MC Solaar) ou Nagui (Nag). Elles ont fait les beaux jours de France 3 de 1993 à 2002, concurrençant Dorothée qui cartonnait alors sur TF1.
 
"Une nouvelle série est en développement sur France 4 pour la rentrée prochaine", a indiqué mercredi une porte-parole de la chaîne, confirmant une information de Maxime Guény, journaliste à Média+.

Il y aura de nouveaux personnages

"Nous développons une nouvelle édition des Minikeums. Il y aura de nouveaux personnages", a ajouté sans plus de précisions une porte-parole du producteur ALP, qui avait déjà produit les 4.500 émissions des années 1990.
 
Les "Minikeums" avaient d'abord assuré les transitions entre les dessins animés avant d'avoir leurs propres rubriques, souvent des parodies d'émissions de France 3 comme "Questions pour un lampion" ou "Fort Bobard", et leur propre émission : Cinékeum.
 
"On est la Minikeums Génération", scandait le générique de cette émission, qui réunissait jusqu'à la moitié des enfants de 4 à 10 ans présents devant leur télévision. Les Minikeums ont également publié plusieurs tubes, dont "Ma Mélissa", une parodie de boys band (disque d'or en 1997), ou "On va la gagner", enregistrée avant la Coupe du monde de football 1998.
 
Des imitateurs comme Gérald Dahan, Sandrine Alexi et Didier Gustin avaient prêté leur voix à cette quinzaine de marionnettes au ton décalé.