Laurent Gerra traque l'ancien chef de la milice Paul Touvier pour France 2

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/09/2015 à 16H34
Le comédien Laurent Gerra sur le tournage dans le Vieux-Lyon de "Monsieur Paul" pour France 2

Le comédien Laurent Gerra sur le tournage dans le Vieux-Lyon de "Monsieur Paul" pour France 2

© Culturebox

Le réalisateur Olivier Schatzky a posé ses caméras dans le Vieux-Lyon où il tourne "Monsieur Paul". L’histoire d’un journaliste, incarné par Laurent Gerra, qui en 1972 se lance dans la traque de l’ancien chef de la milice Paul Touvier, tout juste gracié par Pompidou, pour le faire condamner pour crime contre l’humanité. Un Touvier glaçant interprété par François Morel

Reportage France 3 Rhône-Alpes : S.Cozzolino, S.Adam, C.Conxicoeur, F.Pedreno, N.Fejoz, C.Boutain
 
En novembre 1971, Paul Touvier, deux fois condamné à mort par contumace après la guerre pour ses exactions sanglantes commises contre des juifs et des résistants en tant que chef de la milice de Lyon, obtient avec le concours de hautes personnalités de l’Eglise catholique une grâce présidentielle.
 
Une grâce accordée par le président Pompidou qui plus de 25 ans après la fin du conflit veut plutôt tourner la page et réconcilier les Français. Mais la décision provoque une tempête et réveille les souvenirs, les douleurs et le besoin de justice.
 
Dès lors des associations de résistants, des avocats et des journalistes vont littéralement traquer Paul Touvier pour le faire condamner. Dès 1973 des victimes déposent de nouvelles plaintes pour crimes contre l’humanité. Crimes imprescriptibles qui obligent Touvier à se cacher de nouveau.
 
Une cavale facilitée encore par la complicité de plusieurs congrégations religieuses et qui prendra fin dans un couvent de Nice le 24 mai 1989. Son procès se déroule 5 ans plus tard et le 19 avril 1994 Paul Touvier est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour complicité de crime contre l’humanité. Il meurt à la prison de Fresnes en juillet 1996 d’un cancer de la prostate.