La mort de Pierre Grimblat, père de "L'Instit" et de "Navarro"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/06/2016 à 18H34
Pierre Grimblat (photo datée de 2014)

Pierre Grimblat (photo datée de 2014)

© ROBERT Zarka / Collection ChristopheL / AFP

Créateur de nombreuses séries télévisées emblématiques, le producteur, scénariste et réalisateur Pierre Grimblat s'est éteint vendredi soir à l'âge de 93 ans.

Pierre Grimblat était le créateur de séries télévisées au très grand succès populaire et à la longévité remarquable : "L'Instit" (1993-2005, sur France 2) avec Gérard Klein, "Navarro" (1989-2007, sur TF1) avec Roger Hanin, "Quai n°1" (1997-2006, sur France 2, qu'il a co-créée), avec Sophie Duez, ou encore "Le Tuteur" (2003-2008, sur France 2) avec Roland Magdane ou "L'Heure Simenon" (1987-88, sur TF1). On lui doit aussi la collection de téléfilms "Série Noire" (1984-1991, sur TF1) et nombre de mini-séries d'été.

Né le 8 juillet 1922 à Paris, Pierre Grimblat, membre de la Résistance, a échappé de peu à la mort en 1943. Arrêté, jugé et condamné à la peine capitale par le tribunal de la Milice, il a été libéré par les Italiens lors de leur reddition à l'armée américaine.

Après la guerre, tout jeune poète, il déclame ses œuvres sur des terrasses parisiennes et finit par se faire repérer, à Saint-Germain-des-Prés, par Boris Vian et Raymond Queneau qui l'aident à entrer à la Radio-télévision française. Sa toute première création est consacrée à la vie de Gershwin, avec Michel Legrand dans le rôle du compositeur. C'est le début d'une très longue carrière à la radio, à la télévision, mais aussi au cinéma où il se fera toutefois beaucoup plus discret. En 1969, son film "Slogan" provoque la rencontre, sur le tournage, de Serge Gainsbourg et Jane Birkin (il évoque notamment ce souvenir dans la vidéo ci-dessous).
Pierre Grimblat évoque ses souvenirs chez Thierry Ardisson, dans les années 90 - Ina

Les réactions

"Il est mort à Paris. C'était un innovateur génial. Il a beaucoup apporté à la télévision aujourd'hui", a déclaré samedi à l'AFP la productrice Véra Belmont, qui était une amie. 

"C'était un homme extraordinaire, très prolixe, un self-made-man qui avait fait tous les métiers autour du spectacle. Il avait fait de la radio, il a été chanteur des rues... C'était un merveilleux créateur de fictions. Il a apporté une modernité. C'était un artiste", a déclaré le producteur Jean-Luc Azoulay, qui avait racheté sa société, Hamster, en 1996.

Michèle Cotta a salué "un précurseur, un ami merveilleux". "Il a été à un moment le premier producteur français. La première série policière, c'est lui (Série noire), les premiers feuilletons d'été, c'est lui. C'est quelqu'un qui a passé sa vie à imaginer, à mettre en scène, à produire, à trouver des acteurs", a déclaré la journaliste.

Pierre Grimblat "c'était plusieurs vies. Une très grande dans la pub quand il était directeur de la création de Publicis. Il a fait des campagnes très connues", a déclaré le producteur Nicolas Traube, qui a été numéro deux de Hamster entre 1983 et 1996. "Nous avons écrit chez Hamster avec lui comme tête d'affiche la plus belle page de télévision que la France ait connue", a-t-il ajouté.