La mort de Doris Roberts, star de la sitcom "Tout le monde aime Raymond"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/04/2016 à 09H15
Doris Roberts à Beverly Hills le 1er novembre 2015

Doris Roberts à Beverly Hills le 1er novembre 2015

© Jordan Strauss / AP / Sipa

Doris Roberts, la vedette de la série télévisée américaine "Tout le monde aime Raymond", s'est éteinte dimanche à 90 ans à Los Angeles, où les hommages se multipliaient lundi pour saluer la mémoire de l'actrice.

Doris Roberts est morte dimanche 17 avril de causes naturelles à Los Angeles.

Née le 4 novembre 1925 à St Louis, dans le Missouri, elle avait joué dans une trentaine de films au cinéma à partir des années 60, dont "Les Tueurs de la Lune de miel" (1969), ainsi que dans des séries comme "New York, section criminelle", "Grey's Anatomy", "Desperate Housewives" ou "Remington Steele".

Mais elle avait connu une grande notoriété avec la sitcom "Everybody loves Raymond" (Tout le monde aime Raymond) entre 1996 et 2005. Au début des années 2000, elle avait remporté quatre Emmys de la meilleure actrice dans un second rôle pour son rôle de Marie Barone, la mère de Ray (interprété par le comédien américain Ray Romano), journaliste sportif new-yorkais tyrannisé par ses proches, qu'elle a tenu durant les neuf saisons de la série à succès.

Doris Roberts dans "Everybody loves Raymond" (en VO)

"Elle ne s'arrêtait jamais"

"Doris Roberts avait une énergie et un esprit qui m'émerveillaient", s'est rappelé Ray Romano, dans un communiqué. Elle ne s'arrêtait jamais. "Que ce soit pour le travail ou ses nombreuses œuvres caritatives, ou simplement (...) être le mentor d'un jeune comédien qui essayait de devenir acteur, elle faisait tout avec un immense amour pour la vie et les gens."

"C'est vraiment une ère qui s'achève", a déploré Patricia Heaton qui jouait sa belle-fille, "ma merveilleuse belle-mère à la télé - et ennemie dans la série - était une professionnelle accomplie, et j'ai beaucoup appris à ses côtés (...) Elle était drôle et elle aimait la vie, dont elle a profité au maximum."

Doris Roberts avait été mariée à l'écrivain William Goyen pendant 22 ans, jusqu'à sa mort en 1983. Elle avait un fils d'un précédent mariage, et trois petits-enfants.