"Kommissar Dupin", le plus allemand des policiers français, adulé outre-Rhin

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/10/2016 à 14H46
Pasquale Aleardi, le comédien allemand qui incarne le Commissaire Dupin à l'écran.

Pasquale Aleardi, le comédien allemand qui incarne le Commissaire Dupin à l'écran.

© France 3 / Culturebox

Il est le meilleur ambassadeur de la Bretagne en Allemagne : le commissaire Dupin (Kommissar Dupin) est une star outre-Rhin. Le héros de romans policiers, aujourd’hui transposé à la télévision, attire des millions de téléspectateurs et autant de lecteurs. Ses aventures qui se déroulent en Bretagne ont fait de la région l’une des destinations préférées des Allemands.

Reportage : A-C. Lambard / M-P. Degorce / J. Lodereau

En 2012, lorsqu’il publie la première aventure du Commissaire Dupin (publiée en France sous le titre "Un été à Pont-Aven" aux Presses de la Cité), Jörg Bong n’imagine pas un instant le succès qu’il va rencontrer. Sous le nom de plume de Jean-Luc Bannalec, l’écrivain - également critique littéraire et éditeur - souhaite rendre hommage à la région qui l’a séduit alors qu’il n’était encore qu’un tout jeune homme : la Bretagne.
Jörg Bong en août 2016 lors de la remise du prix "Mécène de Bretagne".

Jörg Bong en août 2016 lors de la remise du prix "Mécène de Bretagne".

© Ollivier / Photopqr / Ouest France
Son héros Georges Dupin, un commissaire parisien aux méthodes peu orthodoxes est muté à Concarneau. Malgré un accueil au départ un peu froid ("c’est un Parigot", plaisante Pasquale Aleardi, le comédien qui l’incarne dans la série), le policier parvient à gagner le respect de la population locale en résolvant successivement plusieurs meurtres.

Cinq enquêtes du Commissaire Dupin ont à ce jour été publiées en Allemagne, trois seulement en France. Chaque opus met en avant un coin de Bretagne : Pont-Aven, les Glénans, Concarneau, Guérande, l’île de Sein et prochainement (dans un sixième tome en préparation), la Côte de granit rose.
Tournage d'un épisode de la série "Kommissar Dupin" au printemps dernier.

Tournage d'un épisode de la série "Kommissar Dupin" au printemps dernier.

© France 3 / Culturebox
C’est en amoureux de la culture et des paysages bretons que Jörg Bong décrit la région. Il s’est d’ailleurs vu décerner cet été le titre de "Mécène de Bretagne". Un titre spécialement créé pour lui par le Conseil régional.

Il faut dire que l’auteur, qui vit lui-même une partie de l’année en Bretagne, a beaucoup fait pour le rayonnement de la région dans son pays d’origine. Depuis le succès de ses livres (plus de deux millions d’exemplaires outre-Rhin) et da la série dérivée (4,5 millions de téléspectateurs en moyenne sur la chaine publique ARD), le nombre de touristes allemands a augmenté de 25% en Bretagne et même de 60% à Concarneau, ville d’affectation du commissaire. Son café fétiche situé sur le port de Concarneau ne désemplit pas. Les touristes y commandent le menu préféré de leur héros : une entrecôte accompagnée d’un verre de vin du Languedoc. 
 
Trois des aventures du Commissaire Dupin écrites par Jean-Luc Bannalec ont été traduites en français : 
"Un été à Pont-Aven : une enquête du commissaire Dupin" en 2014,  "Étrange printemps aux Glénan"  en  2015 et "Les Marais sanglants de Guérande" en 2016, toutes parues aux Presses de la Cité dans la collection Terre de France.