Game of Thrones, saison 7 : la série de tous les records fait son grand retour

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/07/2017 à 17H57, publié le 12/07/2017 à 16H08
Daenerys Targaryen fait partie de ceux qui souhaitent ardemment s'emparer du Trône de Fer.

Daenerys Targaryen fait partie de ceux qui souhaitent ardemment s'emparer du Trône de Fer.

© Helen Sloan/HBO

La saga fait son grand retour le 17 juillet sur la plateforme Orange Cinéma Séries (OCS) pour un septième volet potentiellement riche en rebondissements. Ce volet sera l'avant-dernier de cette épopée aux millions de téléspectateurs, diffusée à travers le monde entier. Dans la guerre pour le Trône de Fer, les prétendants sont prêts à tout : calculs politiques, trahisons, meurtres. Accrochez-vous !

La série-phénomène Game of Thrones, c’est d’abord une histoire de records inédits dans le monde de la télévision. Son nombre de spectateurs impressionne : le journal américain USA Today dénombre jusqu’à 23 millions de spectateurs rien qu’aux Etats-Unis, toute plateforme confondue (télévision, replay, streaming légal). Autre record, officialisé par le Guinness Book de 2016, celui du nombre de diffusions en simultané. 173 pays ont pu, en même temps, regarder l’épisode 2 de la saison 5. C'est sans compter un exploit majeur sur le plan scénaristique, à savoir réunir un public de tous les âges, devant des scènes de violence crue seulement égalées par les films d’horreur.

L'avant-dernière saison

Cette saison 7, qui débute dimanche soir aux Etats-Unis (dans la nuit de dimanche à lundi pour la France, donc), sera l’avant-dernière, comme l’ont promis ses créateurs David Benioff et D.B. Weiss. Elle comportera 7 épisodes. C'est moins que la moyenne des autres saisons, qui en comportaient dix, mais chaque opus sera plus long, de quoi étoffer l'intrigue. La saison 8, dont la production commencera à la rentrée 2017, comptera quant à elle 6 épisodes.

Au programme de cette saison 7 une lutte acharnée et sanglante entre des dizaines de royaumes répartis à travers les territoires imaginaires de Westeros et d'Essos pour le Trône de Fer, un siège occupé par un roi tout-puissant à la tête de tous les autres royaumes. Pour accéder à ce fameux trône, ses prétendants sont prêts à tout : calculs politiques, trahisons, meurtres... Le tout entrecoupé de batailles spectaculaires dans une ambiance médiévale.

Le Trône de Fer, objet de convoitises

Les nombreux royaumes de Westeros visent le Trône fraîchement saisi par Cersei Lannister (Lena Headey) à la suite d'un coup d'Etat. Face à elle, l’ancienne héritière du trône Daenerys Targaryen, ou encore la famille Stark, menée par Jon Snow, constituent des menaces grandissantes, à mesure que leur troupes grossissent et qu’ils approchent de Port-Réal, la capitale de la région.

Daenerys Targaryen, dont la famille a longtemps régné sur le royaume des Sept-Couronnes avant d’être exilée, a pour but de renverser la famille royale des Lannister et prendre ce trône qui, selon elle, lui revient de droit. “Je suis née pour régner sur les sept royaumes. Et je règnerai”, assure l'héroïne aux cheveux blonds dans une vidéo introductive publiée par HBO.

“Des ennemis à l’est, à l’ouest, au nord et au sud. Mais quiconque barre notre chemin, sera vaincu”, garantit, de son côté, Cersei Lannister, qui a obtenu le trône après un coup d’Etat. La reine illégitime se retrouve donc isolée face à une myriade d’ennemis, comme l’armée des Immaculés, au service de Daenerys, que l’on voit envahir Castral Roc, le siège de la famille royale, dans un premier trailer diffusé en mai.

Chez les Stark, Arya, personnage campé par la jeune Maisie Williams, poursuit son objectif, celui d’anéantir tous les (nombreux) responsables du malheur de sa famille. Parmi ses prochaines cibles, on compte notamment la reine Cersei Lannister, responsable de la mort du père d'Arya. De son côté, Jon Snow, autre membre de la fratrie Stark, lui, vient juste d’être désigné Roi du Nord et compte mener une armée elle aussi prête à s'emparer du Trône. C'est sans compter le danger représenté par une armée de morts-vivants, les Marcheurs blancs, qui est parvenue à franchir le vaste Mur qui protégeait les Royaumes d'une invasion. 

Un scénario protégé au maximum

Si on connaît les grandes trames du récit, le détail de l'intrigue, lui, est jalousement gardé secret, car la chaîne américaine HBO qui diffuse la série refuse de communiquer les épisodes en avance à la presse, par crainte de fuites. L'équipe de production et de tournage a donc mis au point un stratagème complexe pour protéger les scripts de la saison, comme le raconte Nathalie Emmanuel, une des comédiennes de "Game of Thrones", au journal britannique The Daily Express : "On doit les consulter sous forme digitale, explique la comédienne. On ne nous les envoie pas sauf si nos adresses e-mails ont un système de vérification à deux étapes. On peut aussi recevoir des notes pour les répétitions, mais on doit les signer et le rendre à la fin du tournage." 

Ed Sheeran au casting

À la distribution, on retrouve donc Kit Harington, interprète du sombre Jon Snow, mais aussi Emilia Clarke, visage de la féroce Daenerys, ainsi que Sophie Turner, récemment vue dans "X-Men: Apocalypse", sous les traits de Sansa Stark. En ce qui concerne les nouvelles têtes, on peut noter la présence de l'acteur britannique Jim Broadbent ("Iris", "Le Journal de Bridget Jones", "Harry Potter", mais aussi - et c'est plus insolite - celle du musicien irlandais Ed Sheeran. Un nouveau rôle pour cet acteur novice, que l'on a seulement vu à l'écran dans la série médiévale The Bastard Executioner, où il incarne Sir Cormac, un jeune personnage aux tendances sadiques. L'ambiance de Game of Thrones ne devrait donc pas le dépayser.