Vente-privée s'offre un 3e théâtre parisien

Par @Culturebox
Publié le 16/03/2016 à 11H06
Théâtre des Bouffes Parisiens

Théâtre des Bouffes Parisiens

© Wilfried Louvet/AFP

Après le Théâtre de Paris et celui de la Michodière, Vente-privée, leader français de la vente événementielle en ligne, a annoncé mercredi qu'il reprenait l'exploitation du théâtre des Bouffes Parisiens, illustration de sa volonté de se développer encore dans le monde du divertissement.

Cet investissement, dont le montant n'a pas été dévoilé, a été fait par Vente-privée Entertainment, la filiale loisirs et culture du site vente-privee.com.

Le groupe reprend ainsi la société d'exploitation des Bouffes Parisiens, détenue jusqu'ici par Dominique Dumond, le directeur du théâtre et ses associés. Les murs restent en revanche "toujours la propriété de la famille d'origine, les consorts Comte Offenbach", précise Vente-privée dans un communiqué.

Cette reprise a été réalisée en association avec Richard Caillat, producteur, et Stéphane Hillel, metteur en scène. M. Dumond restera directeur associé et l'équipe actuelle de l'établissement restera en fonction, est-il assuré.

"Les nouveaux associés comptent ainsi poursuivre le travail de mise en valeur" du théâtre, berceau de l'opéra-bouffe inauguré en 1855 par Jacques Offenbach, et dirigé pendant 22 ans (1986-2007) par Jean-Claude Brialy, indique le communiqué.

Plusieurs changement de main ces dernières années

Plusieurs théâtres parisiens ont changé de main ces dernières années, au profit de grands groupes économiques. La salle Pleyel a été reprise par Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac) et l'humoriste François-Xavier Demaison s'est associé avec Vivendi (Vincent Bolloré) pour reprendre le petit Théâtre de l'Oeuvre.

L'activité théâtrale est fragile, avec des marges faibles, et les théâtres privés, à peine remis d'une fréquentation en berne en 2012, ont dû affronter l'impact des attentats de janvier 2015 et surtout celui contre le Bataclan en novembre dernier.

Après le Théâtre de Paris et le théâtre de la Michodière

Vente-privée avait de son côté déjà acquis le Théâtre de Paris en 2013 et le théâtre de la Michodière en 2014. Cette troisième acquisition "s'inscrit dans le prolongement de l'activité de Vente-privée.com dans le secteur du divertissement" et permettra, en synergie avec les deux autres théâtres du groupe, "de poursuivre le dynamisme des forces de commercialisation, de billetterie, et de promotion des artistes et des spectacles".

En 2015, Vente-privée a pris une participation dans Weezevent, solution de billetterie en ligne, après la création fin 2014 de vente-privee Productions, sa société de co-production de spectacles. Il a également annoncé mi-février 2016 qu'il allait lancer en partenariat avec la Fnac un nouveau site de billetterie en ligne à prix réduit "à l'horizon du premier semestre".

L'an dernier, Vente-privée a enregistré un chiffre d'affaires de 2 milliards d'euros, en hausse de 12%. Il a réalisé 14.600 ventes événementielles, avec 3.700 marques partenaires, et rassemble désormais 30 millions de membres sur son site.