Étonnant Denis Lavant dans "Élisabeth II" de Thomas Bernhard à Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/01/2016 à 18H24, publié le 20/01/2016 à 18H10
Le comédien Denis Lavant sur la scène du théâtre du Gymnase à Marseille dans "Elisabeth II" de Thomas Bernhard

Le comédien Denis Lavant sur la scène du théâtre du Gymnase à Marseille dans "Elisabeth II" de Thomas Bernhard

© Culturebox / Capture d'écran

Le comédien est l’affiche du théâtre du Gymnase à Marseille dans "Élisabeth II" de Thomas Bernhard. Il campe un Herrenstein stupéfiant qui reçoit contre son gré dans son appartement viennois, toute la bonne société autrichienne qu’il déteste, pour assister à la visite de la reine d’Angleterre. A découvrir jusqu’au 23 janvier

Reportage: J. Bertolotti, D. Di Cesare, C. Herregods, S. Prouteau

Denis Lavant reprend le rôle d’Herrenstein, industriel à la retraite, paralysé des deux jambes, qui vit dans un grand appartement de la capitale autrichienne avec pour seule compagnie, sa gouvernante et son majordome. A l’occasion de la visite de la reine Élisabeth II qui s’apprête à défiler sous ses fenêtres, le vieil homme a convié son neveu. Mais ce dernier ne vient pas seul et a invité toute la bonne société viennoise au grand dam d’Herrenstein qui va se retrouver confronté à ses pires ennemis, aux prises avec les mondanités d’usage, l’hypocrisie, les histoires d’argent et de pouvoir.
 
Écrite en 1987, cette pièce est l’avant-dernière de Thomas Bernhard, considérée comme l’une des plus drôles et des plus cruelles qu’il ait écrites. On y retrouve les thèmes chers à l’auteur et notamment sa haine des Autrichiens et de cette Autriche aux relents de nazisme persistants. Mais aussi sa passion pour la musique et la littérature, seuls remparts selon lui contre la bêtise humaine.    

Denis Lavant © Culturebox / Capture d'écran