Tartar(e) et le Petit Théâtre de Pain, des mets de choix au festival d'Aurillac

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 19/08/2010 à 11H02
Tartar(e) et le Petit Théâtre de Pain, des mets de choix au festival d'Aurillac

Tartar(e) et le Petit Théâtre de Pain, des mets de choix au festival d'Aurillac

© Culturebox

Le 25ème festival de rue d'Aurillac a ouvert ses portes le 18 août 2010. L'événement reste fidèle à son état d'esprit : étonner et emmener le public sur des chemins inattendus. Parmi les spectacles et performances proposés jusqu'au 21 août, ceux du Petit Théâtre de Pain et d'un singulier conteur, Jean-Georges Tartar(e).

Pas facile de parler de Jean-Georges Tartar(e). Le monsieur est totalement inclassable. Longue barbe blanche, pieds et torse nus, il ressemble à un sâdhu indien. L'Inde, un des nombreux pays où cet infatigable écrivain-poète-voyageur a collecté ses mots. Né près de la frontière franco-belge, Jean-Georges a  d'abord croisé le théâtre, à l'Institut d'Etudes théâtrales puis Antoine Vittez. Et puis, un jour, il prit sa valise, un carnet de notes. Direction : le monde. Inde, Guinée, Haïti... Poète  et comédien, il dit : " Je plante le décor dans mes mots, mes éclairages sont mes tournures et la rhétorique ma scène. Nu comme au premier jour dans la rue, je tonne, j'étonne. Je raille le grotesque et chevauchant le corrosif, je traque les lieux communs, fanfaronnades et vacuités pour les rendre inutilisables à jamais". Pour le retrouver à Aurillac, rendez-vous tous les jours à côté du séquoïa de la Place des Carmes.
- > A voir aussi sur Culturebox
- Toutes les vidéos des
festivals été 2010
- Toutes les vidéos Théâtre de rue