Michael Gregorio capture la voix des autres

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 07/10/2011 à 11H47
Michael Gregorio capture la voix des autres

Michael Gregorio capture la voix des autres

© Culturebox

"Michael Gregorio pirate les chanteurs" le dernier spectacle de l'imitateur sera présenté le 7 octobre à Angers, le 8/10 à Caen, le 11/10 à Chambéry, une tournée qui s'achèvera le 20 décembre 2011 à l'Olympia de Paris. 

En matière d'imitations, la France a toujours eu quelques humoristes de talent capables de passer du registre de Nana Mouskouri à celui de Dalida en passant par Charles Aznavour, comme le faisait en son temps Thierry Le Luron. L'ex-chanteur des "Rats crevés", un groupe qu'il avait fondé à Paris en 1969, a donné ses lettres des noblesses cathodiques à cet art parodique. Comme son illustre prédécesseur, Michaël Gregorio a lui aussi rêvé d'être chanteur ou comédien avant de mettre définitivement en évidence ses talents d'imitateur. Si contrairement à Thierry Le Luron, l'éventail de ses imitations ne déborde pas du registre musical, le jeune homme est capable de prouesses vocales jamais réalisées comme avec la création de ce duo improbable convoqué pour un "Avé Maria" entre le timbre ténor de Placido Domingo et la voix de soprano de Maria Callas. Egalement capable d'imiter des chanteurs très actuels comme Vincent Delerm, Christophe Willem, Mika ou les BB Brunes, celui qui a commencé en imitant la voix de Tom Yorke de Radiohead, rêve désormais d'accrocher à son palmarès celles de Gainsbourg, Steevie Wonder, Bono ou Sting.