Les intermittents délogés du Carreau du Temple

Par @Culturebox
Publié le 24/03/2014 à 09H03
La police a évacué les intermittents qui occupaient le Carreau du Temple

La police a évacué les intermittents qui occupaient le Carreau du Temple

© Alain Jocard / AFP

La police a évacué dimanche soir une centaine d'intermittents et de précaires installés depuis vendredi au Carreau du Temple, nouveau lieu pluridisciplinaire de la Ville de Paris, dans le IIIe arrondissement.

La police a évacué dimanche soir une centaine d'intermittents et de précaires installés depuis vendredi au Carreau du Temple, nouveau lieu pluridisciplinaire de la Ville de Paris, dans le IIIe arrondissement.
 
L'évacuation, "musclée" selon un membre de la coordination des intermittents et précaires, a débuté vers 22h30, mobilisant "plusieurs cars de CRS, des gendarmes mobiles et des policiers en civil", alors qu'une cinquantaine d'intermittents se trouvaient à l'intérieur du bâtiment et une cinquantaine à l'extérieur.
 
"Quelques personnes ont été arrêtées" et d'autres "blessées" pendant l'évacuation, selon ce membre de la coordination.
 
Un accord conclu entre le patronat et trois syndicats samedi
Après avoir occupé l'Opéra Garnier dans la nuit de jeudi à vendredi, une
centaine d'intermittents s'étaient installés vendredi au Carreau du Temple pour faire pression sur les négociations sur l'assurance chômage.
 
Un accord a finalement été conclu dans la nuit de vendredi à samedi par le
patronat et trois syndicats, prévoyant le durcissement du régime des cadres,
seniors et intermittents, pour dégager des économies.
 
 
Les intermittents demandent un lieu à la mairie de Paris
La CGT-Spectacle avait quitté samedi au petit matin le Carreau du Temple. Mais
quelques dizaines d'intermittents avaient décidé de poursuivre l'occupation,
pour demander au gouvernement de ne pas agréer l'accord et réclamer que la
mairie de Paris leur procure un autre "lieu pérenne pour continuer la lutte".
 
Une société organisant un salon de dessin contemporain à partir du 25 mars
au Carreau du Temple et devant commencer à s'y installer dans la nuit de samedi
à dimanche, leur avait demandé de quitter les lieux, affirmant qu'elle risquait
le dépôt de bilan.