Le théâtre de création "La Loge" menacé de fermeture à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/02/2015 à 15H55, publié le 11/02/2015 à 15H48
Alice Vivier du théâtre La Loge à Paris

Alice Vivier du théâtre La Loge à Paris

© Streetpress.com

Le théâtre "La Loge", qui tient une place unique sur la scène parisienne en permettant l'émergence de jeunes talents en théâtre et musique depuis 2009, est menacé de fermeture, avec un déficit de 40.000 euros, selon un communiqué de ses fondateurs mercredi.

La Loge, avec sa salle de 80 places rue de Charonne dans le 11e arrondissement, a été  créée en septembre 2009 par Alice Vivier et Lucas Bonnifait pour faire découvrir de nouveaux artistes en théâtre, musique et danse. 180 compagnies et 460 groupes de musique ont été accueillis à ce jour.

De nombreux artistes sont passés par La Loge et y ont même parfois réalisé leurs premiers passages sur scène, comme Christine and The Queens, Mina Tindle, Feu Chatterton, Fauve, Moodoïd, Albin de la Simone, GiedRé, Owlle, Rover et en théâtre Julie Duclos, Nicole Génovèse, Laurent Bazin, Marie Payen, Das Plateau... 

Les spectacles sont coréalisés: les compagnies ne paient pas la location de la salle, mais perçoivent 50% de la billetterie et bénéficient d'un temps de résidence pour leurs créations.
Alice Vivier raconte le théâtre la Loge
300 spectacles, dont 80% de créations, ont été proposés à 77.000 spectateurs. La Loge bénéficie aujourd'hui d'une réputation bien établie de pépinière de jeunes talents auprès des programmateurs, mais son fonctionnement reste précaire.

Elle ne touche que peu d'aide (20.000 euros de la Ville de Paris sur un budget total de 200.000 euros) et s'autofinance à 75% grâce aux entrées (entre 5 et 16 euros). Le théâtre a sollicité en vain deux années de suite la région Ile-de-France mais s'est vu refuser le dispositif d'accompagnement (Permanence artistique et culturelle).