Le Puy du Fou exporte ses spectacles dans le monde entier

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/07/2017 à 15H47, publié le 21/07/2017 à 15H39
"Le secret de la lance" au Puy du Fou. 

"Le secret de la lance" au Puy du Fou. 

© FRANK PERRY / AFP

Alors qu'il fête ses 40 ans cette année, le célèbre parc vendéen aux 2,2 millions de visiteurs s'ouvre désormais à l'international. Après avoir conçu des spectacles joués aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne, il s'apprête à ouvrir d'autres parcs en Espagne et en Chine. Avec toujours la même recette gagnante mêlant reconstitutions historiques, batailles grandeur nature, effets spéciaux et cascades.

Reportage : J. Benzina / L. de la Mornais / Y. Relat / D. Bonnet / A. Filippi / M. Zambrano / I. Cavaletto 
A 40 ans, le Puy du Fou est en pleine forme. Avec 2,2 millions de visiteurs l'an dernier et un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros, le deuxième parc d'attractions de France après Disneyland Paris affiche même une santé insolente. La recette de son succès : des spectacles historiques à grand renfort d'effets spéciaux mettant en scène des chevaliers, des Vikings ou des gladiateurs.   
Spectacle "Les Vikings" au Puy du Fou. 

Spectacle "Les Vikings" au Puy du Fou. 

© FRANK PERRY / AFP
Face aux nombreuses demandes de pays intéressés par le concept, Philippe de Villiers, fondateur du parc, et son fils Nicolas, actuel directeur général, ont créé en 2010 la filiale "Puy du Fou International". Le premier projet a vu le jour aux Pays-Bas : le Puy du Fou a conçu un spectacle pour l'un des plus gros parc d'attractions du pays, Efteling. Des décors aux comédiens, tout a été fourni clé en main par le parc vendéen. "Ce qu'ils font" explique Jeroen Zwartjes, le manager d''Efteling Live", personne d'autre dans le monde ne peut le reproduire. C'est pour cela que nous avons ce partenariat. Nous avons essayé de le faire nous-mêmes mais quand nous avons visité le Puy du Fou, on s'est dit à quoi bon essayer, ce sont les meilleurs des meilleurs !"
Le spectacle de fauconnerie au Puy du Fou. 

Le spectacle de fauconnerie au Puy du Fou. 

© FRANK PERRY / AFP
Fort de ce succès, le parc vendéen s'est ensuite exporté en Grande-Bretagne avec la création, en juillet 2016, de Kynren, un spectacle nocturne dans le château d'Oakland, au nord-est de l'Angleterre. Un show spectaculaire qui fait revivre les grandes heures de l'histoire de la Grande-Bretagne et qui a affiché complet l'été dernier. 

Désormais, le Puy du Fou veut aller plus loin en ouvrant ses propres parcs à l'étranger. En 2014, la Russie avait manifesté son intérêt et un accord avait été passé entre Philippe de Villiers et Vladimir Poutine mais pour l'heure, le projet est toujours au point mort. 

Après la Hollande et l'Angleterre, l'Espagne et la Chine 

En revanche, la création d'un parc en Espagne est actée : il devrait voir le jour en 2020 à Tolède, dans la région de Castille, avec des spectacles retraçant l'histoire du pays. 

La Chine s'intéresse également de très près au savoir-faire vendéen pour célébrer les 5000 ans d'histoire de sa civilisation. Si les négociations aboutissent, un parc pourrait ouvrir là-bas à l'horizon 2025, pour un investissement de 300 millions d'euros. 
La Cinescenie, le spectacle-phare du Puy du Fou.

La Cinescenie, le spectacle-phare du Puy du Fou.

© PHILIPPE ROY / AURIMAGES
Elu "meilleur parc du monde" à deux reprises, en 2012 et 2014, le Puy du Fou peut désormais jouer dans la cour des grands ... Disney n'a qu'à bien se tenir.