La sagesse et la force des moines Shaolin au théâtre du Trianon

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/04/2014 à 15H33, publié le 12/04/2014 à 14H28
Maître Wang Minzhi et les moines de Shaolin en démonstration sur le parvis du Sacré-Coeur à Paris 

Maître Wang Minzhi et les moines de Shaolin en démonstration sur le parvis du Sacré-Coeur à Paris 

© France 3 Culturebox

L’esprit kung fu plane sur Paris jusqu’au 13 avril avec la présence de 18 moines Shaolin au théâtre du Trianon. Intitulé "Les pouvoirs mystérieux du Shaolin Kung Fu", le spectacle célèbre la capacité de l’homme à contrôler son mental pour mieux dominer son corps et les épreuves physiques.

Reportage : Jean-Laurent Serra, Daniel Petitcuénot, Stéphane Fouquet, Peirre-Marie Noublanche
Réputée pour son monastère, la ville de Shaolin, située dans la province du Henan en Chine centrale, est considérée comme le berceau des arts martiaux. Son monastère fut construit en 495 par un moine indien mais c’est un autre moine, indien lui aussi, nommé Bodhidharma qui le rendit célèbre. Arrivé en Chine en 527,  il s’installa à Shaolin afin de mettre en pratique ses préceptes philosophiques. C’est lui qui est à l’origine du bouddhisme chinois Chan, qu’on appellera bouddhisme zen au Japon. Les moines du monastère devant rester de longues heures immobiles à méditer, Bodhidharma eut l’idée de leur faire accomplir des exercices qui préserveraient à la fois leurs capacités physiques et de concentration.