L'UEJF présente une nouvelle demande de retrait d'une vidéo de Dieudonné

Par @Culturebox
Publié le 29/04/2014 à 13H44
Dieudonne (13 décembre 2013)

Dieudonne (13 décembre 2013)

© JOEL SAGET / AFP

L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) a assigné Dieudonné pour demander à la justice d'ordonner à l'humoriste controversé de retirer une vidéo vue près de deux millions de fois sur Youtube, a-t-on appris mardi auprès des parties. L'audience de référé (procédure d'urgence), initialement prévue mardi devant le tribunal de grande instance de Paris, a été renvoyée au 6 juin.

L'UEJF estime que plusieurs passages de la vidéo "Manuel Valls aka 'El Blancos', premier ministre !!" sont susceptibles de constituer le délit de provocation à la discrimination, la haine ou la violence à l'égard des juifs.
Dans cette vidéo, Dieudonné "appelle les "non-juifs" à se "révolter" et à se "mobiliser" contre l'occupation et la servitude qui seraient imposées par "les Juifs de France", souligne l'association dans un communiqué.
Elle demande 50.000 euros de dommages et intérêts, qui seraient reversés au Mémorial de la Shoah.
"Pas responsable"
D'ici à l'audience, Dieudonné M'Bala M'Bala s'est engagé devant la présidente à demander à Germain Gaiffe, un détenu qui purge 30 ans de réclusion criminelle pour assassinat et qu'il a présenté comme le responsable de la publication de la vidéo litigieuse, de la retirer à titre conservatoire. "Il peut m'écouter, comme il peut ne pas le faire", a-t-il déclaré.
"Je ne suis pas responsable de la publication des vidéos qui sont sur internet", a-t-il ajouté à la sortie du bureau de la magistrate. "Il est possible qu'il réponde par la négative, c'est quand-même quelqu'un de déterminé", a-t-il poursuivi.
La vidéo a été publiée depuis le compte "iamdieudo", "qui est son compte personnel", a souligné l'avocat de l'UEJF, Me Stéphane Lilti, pour qui l'invocation d'un détenu comme directeur de la publication est une "martingale". Mais l'avocat "pense" que Dieudonné va retirer la vidéo.
Craignant de "nouveaux propos racistes ou antisémites", l'UEJF demande également que lui soit communiqué le texte de son nouveau spectacle, intitulé "Incitation à la haine".
Dieudonné a assuré qu'il était prêt à leur communiquer ce texte, écrit avec plusieurs co-auteurs. "Ils auront un texte qui sera peut-être pas tout à fait le texte définitif (...) jusqu'au soir de la première il peut y avoir des surprises", a-t-il souligné.
Un autre audience face aux propriétaires de la Mains d'Or 
Une autre audience est prévue dans l'après-midi au TGI de Paris concernant Dieudonné. Les propriétaires du théâtre parisien de la Main d'Or dans lequel il se produit réclament son expulsion.
Le 12 février, saisie par l'UEJF, la justice avait déjà ordonné à Dieudonné de retirer deux passages d'une précédente vidéo.