L'homme de théâtre Philippe Tiry, "passeur culturel", est mort

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/03/2015 à 16H50, publié le 10/03/2015 à 16H45
Philippe Tiry en 1966. Il est alors le directeur de la toute nouvelle Maison de la Culture d'Amiens

Philippe Tiry en 1966. Il est alors le directeur de la toute nouvelle Maison de la Culture d'Amiens

© capture d'écran

Acteur essentiel de la décentralisation culturelle en France, de la diffusion du spectacle vivant sur le territoire, directeur du Centre dramatique d'Aix-en-Provence, et créateur de la première Maison de la Culture à Amiens en 1965, sous l'impulsion d'André Malraux, Philippe Tiry, est mort.

Philippe Tiry choisit dans un premier temps d'accompagner l'acteur, metteur en scène et directeur de troupe Jacques Fabri pendant dix ans. Mais son fait le plus marquant est sans doute d'impulser et donner force à la première Maison de la Culture, à Amiens, concept qui se propagea dans toute la France dans les années 60-70.

A la demande de Michel Guy, Secrétaire à la Culture sous le Premier ministre Jacques Chirac en 1974, Philippe Tiry crée l'Office national de Diffusion Artistique (ONDA). L'organisme a pour charge d'organiser l'aménagement et la qualification du territoire, notamment sous l'impulsion du renouvellement de la politique culturelle dans les années 80.

Auparavant, en 1971, il inspira la fondation de L'IETM (Informal European Theater Meeting), qu'il présidera, un réseau des arts de la scène destiné à la jeune création, d'abord européenne, puis internationale.

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, a rendu hommage à Philippe Tiry, « d’une pensée généreuse et d’une utopie nécessaire », selon ses propres mots. Il fut un "serviteur sans faille des artistes, de la culture et de la République, sans que jamais son indépendance d’esprit et de parole n’ait fléchi. Sa vie durant, il aura été un passeur, qui sut transmettre son sens de l’engagement, faisant entrer plusieurs générations de professionnels dans le monde culturel."