"Madame Foresti" aux Nuits de Fourvière: une quadra drôlement névrosée

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/07/2015 à 08H59, publié le 07/07/2015 à 17H47
Florence Foresti sur la scène du grand théâtre antique de Fourvière le 6/07/15

Florence Foresti sur la scène du grand théâtre antique de Fourvière le 6/07/15

© Joël Philippon / Photo PQR / Le Progrès

L'humoriste lyonnaise s'est installée pour 6 représentations (complètes) au festival des Nuits de Fourvière. Hier soir, près de 4000 personnes étaient au rendez-vous pour applaudir "Madame Foresti". Sous une chaleur accablante, elle n'a pas perdu son énergie ni sa bonne humeur. Heureuse d'être à Lyon, la comédienne a offert beaucoup de rires et un beau discours sur sa vision du féminisme.

Cette grande angoissée n'était pourtant pas spécialement à l'aise avec l'idée de s'installer ici pendant une semaine. Si la scène est l'un de ses moteurs, il faut toujours qu'elle se fasse violence pour se retrouver devant son public. Et le défi est de taille. C’est la première fois qu’elle joue aux Nuits de Fourvière et elle s’y installe pour six soirées ! Jouer dans sa ville, en plein-air...Quelques jours avant le début des représentations, elle avait confié à nos confrères du Progrès qu’elle était un peu inquiète.

Une quadragénaire angoissée par le futur

Pourtant, hier soir, elle semblait comme chez elle. Et elle démarre vite, sans doute pour chasser le stress. On est tout de suite dans le bain, elle nous plonge dans sa peau de maman de 40 ans, en pleine crise existentielle. Et on retrouve tout de suite la Florence Foresti que l’on adore, celle qui nous fait déculpabiliser de bons nombres de nos comportements et de « mauvaises » pensées de maman ! On est tellement soulagées de savoir qu’elle crie souvent, qu’elle arrive toujours en retard à l’école, qu’elle oublie les réunions et qu’elle préfèrerait dîner avec ses amis que faire faire ses devoirs à sa fille de 7 ans !  Pour forcer un peu plus le trait, elle invente le personnage jubilatoire de la "maman calme", une maman à l’écoute, qui ne s'énerve jamais, qui est toujours au top, physiquement et dans son comportement. Elle nous rappelle un peu le célèbre personnage du spectacle « L’autre c’est moi » de Gad Elmaleh, « le blond », ce père de famille parfait, sportif, détendu, qui réussit tout ce qu’il entreprend.
 
"Madame Foresti" aux Nuits de Fourvière, le 6 juillet 2015

"Madame Foresti" aux Nuits de Fourvière, le 6 juillet 2015

© Joël Philippon / Photo PQR / Le Progrès
 Mais « Madame Foresti » elle, a du mal. Avec l’âge (elle se met au yoga , mange bio et boit de la tisane depuis qu’elle a 40 ans, mais ça ne lui plait pas ! ), avec le décalage intergénérationnel (elle ne tweete pas et déteste le cinéma en 3D).
Excellente dans ses imitations, elle renoue avec le one-woman show pour ce sixième spectacle. Ceux qui ont adoré "Florence Foresti fait des sketches" (2004) ou "Mother fucker" (2010) s'y retrouveront. Elle a laissé de côté le grand show à l'américaine de "Foresti Party" pour revenir à ses basiques. Seule sur scène, sans décor, habillée sobrement. Et c'est une réussite, c'est sûrement comme cela qu'on la préfère. Nature, pas sophistiquée, une femme à laquelle on peut facilement s'identifier. Elle représente la bonne copine, celle qui nous fait rire, et qui rit de nos travers. Qu'il soit célibataire ou en couple, avec ou sans enfants, qu'il ait plus ou moins de 40 ans, le public se reconnaît dans ses propos.

Les avant-premières de "Madame Foresti" à Lyon

Dans sa ville natale, elle n'a sans doute pas eu de mal à ravir un public déjà acquis. C'est d'ailleurs au Complexe du rire, le café-theâtre dans lequel elle avait ses débuts, qu'elle avait présenté ce nouveau spectacle en avant-première en avril 2014.
Dans le cadre magnifique du théâtre antique de Fourvière, les rires étaient nombreux et sincères, comme les applaudissements nourris à la fin de la représentation. Comme un hommage, elle a reçu sur scène une pluie de coussins, distribués aux spectateurs pour qu'ils soient un peu mieux installés sur les rangées en pierre du théâtre antique. 
Florence Foresti reçoit une "pluie" de coussins de la part d'un public enthousiaste

Florence Foresti reçoit une "pluie" de coussins de la part d'un public enthousiaste

© Joël Philippon / Photo PQR / Le Progrès

Florence Foresti féministe

"Madame Foresti " est un spectacle très drôle, mais l’humoriste conclue avec un message sérieux et féministe. Elle se glisse dans la peau de l'une de ses idoles, Areletty, pour fustiger le comportement des nouvelles chanteuses à la mode. Miley Cyrus, Jennifer Lopez Nicki Minaj, Beyoncé ou encore Rihanna, qu'elle appelle "le gang des strings". Pour l'humoriste, il est dommage que ces artistes soient le nouveaux modèles féminins des jeunes filles. Elle n'aime pas que les femmes soient dénigrées et rabaissées. Montrer son corps et prendre des pauses lascives n'est pas une preuve, selon elle, de libération de la femme. 


La grande tournée de "Madame Foresti" se poursuit jusqu'en décembre 2015. Pour connaître toutes les dates, rendez-vous sur le site officiel de Florence Foresti