Le style et le rire : l'ascension fulgurante de Fary

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/05/2016 à 12H38, publié le 04/05/2016 à 10H06
L'humoriste Fary invité du 19/20 de France 3 Paris Ile de France

L'humoriste Fary invité du 19/20 de France 3 Paris Ile de France

© France 3 / Culturebox

Il remplit le Grand Point Virgule, triomphe à la Cigale, affiche complet au théâtre du Châtelet et partout où il passe. Fary, l’humoriste le plus stylé de sa génération, défile au Trianon pour trois représentations du 5 au 7 mai 2016.

A 24 ans, Fary est le nouveau phénomène détonnant de la scène humoristique. Stylé, de ses parures jusqu’à sa plume, il mêle l'aisance et la décontraction du stand up à la finesse et au charme de ses personnages. 

Invité sur le plateau du 19/20 de France 3 Paris Ile de France, l'humoriste revient sur cette popularité foudroyante.
 

Le quotidien comme point de départ

Réseaux sociaux, smartphones dernier cri, mode vestimentaire, Fary scanne la société avec son propre regard. Il apporte à ses observations acérées un phrasé qui tombe toujours juste en apportant du recul sur nos petits travers. 

Le choix du thème n'est pas si important. Ce qui compte c'est la manière dont on va en parler.

Fary
Grand admirateur de Desproges et de Gaspard Proust, Fary laisse aussi l'improvisation entrer dans ses one man shows. 

Dandy drôle

Le plumage et le langage ne font qu'un chez la nouvelle pépite du stand up. Il aborde de manière intelligente et tout en élégance les thèmes de notre époque. Avec son allure de grand rasta classe, Fary ne délaisse jamais la courtoisie et ne cherche à ressembler à aucun autre humoriste. 

On se distingue aussi par la volonté que l'on a dans la vie, de se cultiver, de rechercher et c'est en amenant sa personnalité sur scène que l'on devient différent car il n'y a pas deux personnalités identiques


Il écrit son premier spectacle avec sa prof d'histoire-géo !

Originaire du Cap-Vert, le jeune garçon est repéré dans son lycée de Saint-Maur-des-Fossés (94) par sa prof d'histoire-géo qui l'aide à écrire son premier spectacle. "Elle me trouvait impertinent en classe avec des remarques malignes qui la faisaient rire et l'année d'après on a commencé à écrire un spectacle ensemble". 

Fary multiplie les petites scènes, joue tous les soirs dans les cafés-théâtres, puis il rencontre les bonnes personnes au bon moment. Il devient pensionnaire du Jamel Comedy Club, remporte le prix de l’Humour en Capital et choisit de travailler avec Kader Aoun pour la mise en scène. 
Fary affiche © DR