Le spectacle de Dieudonné à Strasbourg annulé

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/01/2015 à 10H26, publié le 13/01/2015 à 14H43
Dieudonné M'Bala M'Bala lors d'une conférence de presse en janvier 2014 à Paris

Dieudonné M'Bala M'Bala lors d'une conférence de presse en janvier 2014 à Paris

Après avoir déprogrammé le spectacle de Dieudonné vendredi à Metz, l'exploitant des salles a annoncé avoir aussi annulé la représentation prévue samedi à Strasbourg. Les autorités municipales de Strasbourg ont demandé cette annulation, sollicitant un arrêté du préfet.

En même temps s'ouvre devant les tribunaux une nouvelle bataille judiciaire, l'avocat de Dieudonné, Me Sanjay Mirabeau, comptant déposer un  recours en référé devant le tribunal de Metz et s'apprêtant à en faire de même à Strasbourg.

Dans un communiqué, l'exploitant de la salle, le groupe Vega, a indiqué que le Zénith de Strasbourg "a résilié, à compter de ce jour, le contrat d'accueil pour le spectacle de Dieudonné Mbala Mbala". Le spectacle était prévu samedi à 20 heures. Jeudi le groupe Vega avait déprogrammé la représentation prévue vendredi à  Metz dans le cadre de la tournée de Dieudonné. Il s'agissait de la première annulation d'un de ses spectacles après la polémique provoquée par ses récents propos sur sa page Facebook.

"Nous dénonçons très fermement ses derniers propos qui constituent une apologie du terrorisme et une insulte aux victimes" des attaques jihadistes qui endeuillent le pays, avait déclaré Alain Fontanel, premier adjoint au maire PS de Strasbourg chargé de la politique culturelle.

Dieudonné poursuivi par la justice

Dieudonné avait écrit dimanche sur sa page Facebook: "Je me sens Charlie Coulibaly", détournant le slogan de soutien à Charlie Hebdo, en l'associant au nom du jihadiste Amédy Coulibaly, auteur de la prise d'otages dans la supermarché kasher de la porte de Vincennes, vendredi.

Ces propos, en référence à l'auteur de la prise d'otages au cours de laquelle quatre juifs ont été tués, lui valent d'être poursuivi par la justice. A l'issue d'une garde à vue mercredi, le parquet de Paris l'a convoqué  Dieudonné le 4 février devant le tribunal correctionnel, où il sera jugé pour "apologie du terrorisme".

Reportage : R.Dinckel, D.Walter, S.Sturtzer
"Nous ne souhaitons pas que Dieudonné vienne à Strasbourg, la capitale européenne des droits de l'Homme", avait dit M. Fontanel, expliquant toutefois que la municipalité n'avait pas le pouvoir d'interdire elle-même ce spectacle au Zénith de Strasbourg, situé sur le territoire d'une commune voisine. La municipalité strasbourgeoise avait aussi demandé à Vega de l'annuler.

D'autres villes souhaitent l'interdiction du spectacle

Le spectacle de Dieudonné tourne en province depuis le 27 décembre et jusqu'en juin. Les maires de Limoges et de Nice ont aussi indiqué leur volonté de l'interdire.

Après l'annulation de l'étape messine de sa tournée, sur sa page Facebook  "Dieudonné officiel", il avait assuré que "le spectacle (de Metz) n'est pas annulé" donnant rendez-vous à ses fans "à Strasbourg et à Metz ce week-end", sans préciser où et sous quelle forme le spectacle aurait lieu.

Le cas échéant, "les forces de l'ordre vont faire ouvrir la salle afin que nos équipes puissent s'installer", a assuré Me Mirabeau, qui doit plaider sa cause en fin de matinée devant le tribunal de grande instance à Metz.

En 2009, privé de salle à Poitiers, Dieudonné, avait joué un spectacle dans un bus stationné sur la place de la mairie.

Le groupe Vega, qui est aussi actionnaire d'autres zéniths en France, n'a pas donné de précisions concernant d'autres spectacles prévus ultérieurement dans d'autres salles qu'il exploite.