Foresti, Bigard, Kakou, 40 ans de rire au Point-Virgule

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/12/2015 à 11H38, publié le 18/12/2015 à 17H05
Le Point-Virgule dans le quartier du Marais à Paris affiche complet tous les soirs depuis 1975

Le Point-Virgule dans le quartier du Marais à Paris affiche complet tous les soirs depuis 1975

© France 3 / Culturebox

Le Point Virgule fête cette année ses 40 ans. Un anniversaire qui célèbre aussi la naissance de nombreux humoristes français. De Jean-Marie Bigard à Pierre Palmade, d'Elie Kakou à Florence Foresti, ils sont nombreux à avoir fait leurs premiers pas dans "la plus petite des grandes salles parisiennes". Et l'aventure continue, la jeune garde qui prend la relève n'a pas fini de faire rire Paris.

Chaque soir de l'année, il affiche complet. "Le point Virgule" situé dans le quartier du Marais à Paris n'a jamais dérogé à sa règle : humour et chaleur humaine. Retour en images sur ces 40 ans qui ont vu naître une famille de jeunes comiques français.

Reportage : C. Laronce / M. Savineau / M. Azor-Diawara / L. Haedrich / R. Attal / J.F. Lons / J. Michaan / L. Gieysse / S. Lacombe

Fary, Samia, Karim, Frédérick les petits nouveaux délicieux

Depuis 1975, la salle parisienne n’a cessé de partager sa scène avec des jeunes recrues. Aujourd'hui, les petits prodiges de l’humour s’appellent Fary, Samia ou encore Karim Duval.

Il affiche complet tous les soirs, Fary est un jeune humoriste de 23 ans à l'allure dégingandée très stylée. Son mentor, créateur de personnages fantasques, Elie Kakou, l'inspire encore beaucoup. "C'est un grand rêve d'être au Point Virgule car je suis un fan d'Elie Kakou, et il y a une liaison évidente qui se fait avec le public", raconte-t-il.

Samia Orosemane, c'est la femme au boubou et au sourire éclatant. Originaire de Tunisie, son humour s'inscrit à la fois sur la toile et sur les bancs du Point Virgule. Son one-woman show, "Femme de couleurs", est une ode à la tolérance et au vivre ensemble. Dans une petite vidéo postée sur le net elle démonte avec dérision et auto-dérision tous les substantifs qui terminent par "iste". Et ça en fait quelques uns... Sur scène, la stand-upeuse déballe toute une galerie de personnages délicieux. Elle porte le voile ? et alors ça ne fait pas pour autant d'elle une poseuse de bombe. Sa bombe à elle, c'est l'humour et la tendresse.

Karim Duval est à lui seul un carrefour de cultures. Pur produit de la diversité comme il se définit, le comédien franco-sino-marocain de formation scientifique a décidé en 2007 de pousser la porte d'une compagnie d'improvisation à Antibes. Entre le stand-up et les sketches, son one-man show "Melting Pot" centré autour du métissage s'inspire de tranches de vie loufoques ou de personnages réels. "Pour moi qui étais ingénieur de l’école Centrale, destiné à une carrière très élitiste et qui ai tout plaqué pour devenir humoriste, jouer au Point Virgule, c’est la meilleure chose qui me soit arrivée", s'exclame-t-il.

Frédérick Sigrist fait rire le jour et la nuit. Chroniqueur engagé dans l’émission de Nagui le matin sur France Inter, il retrouve les planches du théâtre parisien les soirs de spectacles. L’artiste nancéen, décline un humour grinçant qui puise largement dans l’actualité. Dans son one-man-show, il refait le monde à sa façon... très épicée. L’aventure de ses terroristes qui débarquent aux Antilles est aussi efficace qu’un rhum-coco. Hilarant ! 

Une histoire du rire

C'est "la plus petite des grandes salles parisiennes", mais le Point Virgule est surtout un lieu où émergent de sacrés talents. Depuis 1975, la salle est un joli tremplin pour les jeunes comiques qui débarquent à la capitale. Florence Foresti, Gustave Parking, Gaspard Proust mais aussi Alex Lutz ou encore Berengère Krief, tous ont fait leur armes au plus près du public, dans le Marais.

Jean-Marie Bigard qui détient le record absolu de 192 spectateurs sur les bancs de bois, se souvient de ses débuts en 1988 et donne quelques conseils avisés aux jeunes : "Je leur dis à tous, n'essayez pas de vous mesurer à une grande salle tant que vous n'aurez pas bourrer celle-ci !"


Le Point Virgule a fait des petits

Aujourd'hui, le Point Virgule, dirigé par Jean-Marc Dumontet, a fait des "petits grands". Le temple de l’humour reste toujours le 7 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, mais le "Grand Point Virgule", dans le 15e arrondissement, dispose de deux grandes salles.

Depuis son ouverture en 2012, le "Grand Point Virgule" a accueilli plus de 700 000 spectateurs et donné près de 2 500 représentations. Elie Semoun, Alex Lutz, Bérengère Krief, Desperate Housemen, Walter, Vérino, autant d’artistes qui ont fait leurs armes, il y a quelques années, sur la scène du petit théâtre du quatrième arrondissement.