Expulsé d'une nouvelle salle, Dieudonné assigne le propriétaire en référé

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/09/2015 à 14H00, publié le 23/09/2015 à 13H58
Dieudonné à Paris, le 12 mars 2015

Dieudonné à Paris, le 12 mars 2015

© Xavier de Torres / MAXPPP

Le polémiste Dieudonné, mis à la porte d'une salle louée par sa société à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), a assigné en référé le propriétaire, qui affirme avoir été trompé. L'audience se tiendra jeudi au tribunal de commerce de Paris.

"C'est un référé pour obtenir la restitution des lieux et leur remise en état", a expliqué à l'AFP Me Sanjay Mirabeau, l'avocat de Dieudonné, précisant avoir fait constater par huissier que l'entrée de la salle avait été murée.
              
Deux plaintes vont également être déposées pour "violation de domicile" contre le propriétaire et "diffamation" contre "l'ensemble de la direction", pour avoir déclaré "jamais nous ne louerons à ce négationniste", a annoncé Me Mirabeau. L'avocat s'est également réservé le droit de porter plainte pour "vol" "si on ne retrouve pas toutes les affaires" restées dans les locaux.
              
La société de Dieudonné, Les Productions de la Plume, avait signé le 8 septembre un bail de courte durée avec la SARL des Ateliers Christofle, filiale du groupe Madar, pour une salle de 1.500 m2, où devaient se jouer des spectacles.

Le propriétaire accuse Dieudonné de l'avoir trompé             

Seul le nom de la compagne de Dieudonné, Noémie Montagne, est cité dans le  document.
              
"Mon client a dénoncé le bail en faisant état d'un vice du consentement", avait affirmé à l'AFP Me Odile Cohen, l'avocate du propriétaire. "On leur reproche de nous avoir trompés. (...) Mon client ne savait pas que c'était Dieudonné qui allait faire des spectacles", a déclaré Me Cohen.
              
"Quand on l'a appris, on a voulu se protéger pour des raisons de sécurité, car il y a un risque de trouble à l'ordre public, et pour assurer la tranquillité des riverains", a indiqué l'avocate.
              
"Nous refusons de favoriser une entreprise de spectacles qui sème la haine et entretient la division entre les membres de la communauté nationale", avait ajouté le propriétaire dans un communiqué.

Décision le 29 septembre sur une éventuelle expulsion de la Main d'Or      

Le polémiste est à la recherche d'une salle car il pourrait se faire  expulser du théâtre de la Main d'Or, à Paris, où il se produit depuis 15 ans.
             
La justice se prononcera le 29 septembre sur cette expulsion, demandée par les propriétaires, qui font valoir que le bail en cours est au nom de la société Bonnie Productions, mais que l'exploitation relève des Productions de la Plume, Bonnie Productions ayant même un temps été radiée du registre du commerce pour cessation d'activité.
              
Dieudonné M'bala M'bala a été condamné à plusieurs reprises pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale.