Dieudonné va être rejugé en appel pour injure contre Valls

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/04/2015 à 17H23, publié le 03/04/2015 à 17H20
Dieudonné (12 mars 2015 au Palais de Justice de Paris)

Dieudonné (12 mars 2015 au Palais de Justice de Paris)

© Xavier de Torres / MAXPPP

Le polémiste Dieudonné, relaxé le 24 mars pour injure à l'encontre de Manuel Valls, qu'il avait qualifié notamment de "Mussolini moitié trisomique", sera rejugé : le Premier ministre puis le parquet ont fait appel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Le tribunal correctionnel de Paris avait estimé que cette expression, utilisée par Dieudonné dans une vidéo fin août 2013, alors que Manuel Valls était ministre de l'Intérieur, se référait à un fait précis et n'entrait donc pas dans le cadre du texte de loi définissant l'injure publique.
              
Pour la plupart du reste des propos poursuivis, les juges ont estimé qu'ils s'inscrivaient dans le cadre d'une "polémique politique", dans le contexte d'un débat sur l'interdiction des spectacles de Dieudonné. En janvier 2014, les représentations du spectacle "Le Mur" ont été interdites.
              
Manuel Valls et le parquet ont fait appel
 
Manuel Valls, puis le parquet ont fait appel du jugement, si bien que le procès en appel, dont la date n'est pas encore connue, concernera les volets pénal et civil du dossier.
 
Dieudonné, condamné par ailleurs le 18 mars à deux mois de prison avec sursis pour apologie d'actes de terrorisme, a fait appel. Dans un message sur Facebook, il écrivait : "Je me sens Charlie Coulibaly", associant le slogan de soutien  au journal satirique Charlie Hebdo, "Je suis Charlie", au nom d'Amédy  Coulibaly, qui a tué quatre juifs dans un supermarché casher et une policière  municipale.