Coluche, 30 ans après : c'est l'histoire d'un mec qu'on n'oublie pas

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/06/2016 à 14H31, publié le 13/06/2016 à 12H41
Coluche (1981)

Coluche (1981)

© Benaroche/SIPA

Le 19 juin 1986, Coluche disparaissait à 41 ans dans un accident de moto, après avoir percuté un camion sur une route des Alpes-Maritimes. Une mort soudaine qui, à l’époque, a ému toute une génération. 30 ans après, c’est l’histoire d’un mec qu’on n’oublie pas.

Reportage : P. Deschamps, J.Bouleisteix, C. Vignal, D. Dahan, M. Badurek, G. Orain, B. de St Jorre


Une icône pour toute une jeunesse

Sur la tombe de Michel Colucci, au cimetière de Montrouge (Hauts-de-Seine), quelqu’un a déposé un nez rouge. 30 ans après sa mort, Coluche reste une icône pour toute une jeunesse, celle des années 1970/80.  Provocateur mais drôle, il fait rire cette génération avec ses sketches qui n’épargnent personne, surtout pas "les cons". "Le mal du siècle,  disait Coluche, c’est la connerie".
Sketch "Le flic" de Coluche
Mais Coluche ne fait pas l’unanimité, surtout chez les plus de 50 ans qui on bien du mal à adhérer à l’humour de ce clown à l’esprit pétomane. Le jour de son décès, un monsieur d’un âge mûr dira de lui sans savoir qu’il était mort : "c’est un homme mal élevé". Quand le journaliste lui apprend la mauvaise nouvelle, il ajoute, un peu gêné, qu’il est désolé "car il avait un grand cœur".

Un enfoiré au grand cœur

Après une carrière bien remplie sur scène, puis au cinéma, Coluche annonce sa candidature à "l'érection pestilentielle" de 1981 (sous l'étiquette de "candidat nul"). Une nouvelle provocation qui ne fait pas rire la classe politique. Crédité de 16 % des voix, l’humoriste décide de se retirer suite à des pressions et notamment des menaces de mort. Après cette parenthèse politique, l'artiste reprend  son vrai métier, celui de "premier amuseur public de France" comme l'avait qualifié "l'International Herald Tribune". Il retourne sur scène, enchaine les films (dont "Tchao Pantin" de Claude Berri en 1983 qui lui vaut le César du meilleur acteur), fait de la télé (notamment sur Canal +) et de la radio.
Coluche et Guy Lux aux Restos du Coeur à Gennevilliers (décembre 1985) 

Coluche et Guy Lux aux Restos du Coeur à Gennevilliers (décembre 1985) 

© Chesnot/SIPA
C’est sur l’antenne d’Europe 1, en septembre 1985 que nait l’idée des Restos du Cœur. Issu d’un milieu populaire, Coluche s’implique les derniers mois de sa vie dans de nombreuses actions humanitaires. Il s’engage contre la famine dans le monde, en interprétant avec d’autres artistes la chanson "SOS Ethiopie". Il est également à l’origine de la création de "SOS racisme" avec Harlem Désir.   

Une popularité intacte

Aujourd’hui, Coluche est un exemple pour beaucoup d’humoristes. Ce lundi 13 juin, la nouvelle génartion du rire jouera des sketches de Coluche à partir de 20h00 au "Grand Point-Virgule" pendant les "Open du rire", retransmis en direct sur l'antenne de "Rire et chansons". Si l'humoriste était encore parmi nous, il aurait 71 ans. De quoi nous ferait-il rire ? "Il se permettait beaucoup plus de choses que je ne pourrais me permettre aujourd'hui", a avoué récemment Jamel Debbouze.