Gunkanjima, l'histoire d'une île fantôme japonaise mise en musique

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 05/04/2012 à 11H25
Gunkanjima l'île fantôme

Gunkanjima l'île fantôme

© France3/culturebox

Le festival Détours de Babel dans l'agglomération grenobloise a proposé le 4 avril un spectacle d'une résonance particulière 1 an après Fukushima. Gunkanjima, performance visuelle et musicale retrace l'histoire d'Hashima une île paisible au large de Nagasaki dont l'existence a basculé à la découverte d'un gisement de charbon. Rapidement surexploitée, surpeuplée elle est aujourd'hui abandonnée comme un vaisseau fantôme.

Imaginé par le guitariste lyonnais Gilles Laval, Gunkanjima (navire de guerre en japonais) mélange voix, violon, machines, guitares, batterie, percussions, samplers, basse et contrebasse. Le spectateur est entrainé dans un voyage sonore et vsuel où alternent moments intimistes et grande tension. Un spectacle dont l'actualité bouleverse et envoûte.