Fleur Pellerin annonce des mesures en faveur des jeunes créateurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/06/2015 à 20H00, publié le 30/06/2015 à 19H57
Fleur Pellerin, juin, 2015, à Paris

Fleur Pellerin, juin, 2015, à Paris

© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

De nouveaux lieux pouvant devenir des résidences d'artistes, création d'un diplôme national de danse hip hop ou des classes préparatoires publiques culturelles : la ministre de la Culture a annoncé mardi une vingtaine de mesures en faveur des jeunes créateurs.

Issues de la réflexion menée pendant trois mois dans le cadre des "Assises de la jeune création" - auxquelles ont participé 150 représentants de diverses disciplines - ces mesures visent à "aider les jeunes créateurs dans leur travail et leur vie quotidienne", explique-t-on au ministère de la Culture.

"La jeunesse crée les créateurs", a déclaré Fleur Pellerin venu clore ces Assises au Centre national de la Danse, à Pantin (Seine-Saint-Denis). La ministre a annoncé la mise en place de "partenariats entre générations" qui permettront à de grands noms du spectacle vivant d'accompagner de jeunes talents dans leur démarche artistique. "Je souhaite que le compagnonnage soit développé pour permettre à un jeune porteur de projet de bénéficier de l'aide et de l'accompagnement d'une équipe artistique confirmée", a expliqué Fleur Pellerin.

Des logements pour les artistes


"Nous sommes aussi conscients de la grande précarité à laquelle sont confrontés bien des jeunes artistes", a-t-elle ajouté. C'est pourquoi une partie des logements vides du parc immobilier du ministère de la Culture sera rénovée et dédiée au travail des artistes. Pour faciliter leur accès au logement, la ministre a dit vouloir engager "une étude pour créer des foyers de jeunes créateurs sur le modèle des foyers de jeunes travailleurs". "Ces foyers seront à la fois des espaces de vie, de travail et de services mutualisés des artistes pendant leurs études et leurs premières années d'exercice", a dit Fleur Pellerin.

Elle a aussi annoncé la mise place, aux côtés des classes préparatoires privées, de classe préparatoires publiques destinées à accueillir les élèves en difficulté sociale. Ces classes ouvrent l'accès aux établissements d'enseignement supérieur artistique et culturel (écoles d'architecture, beaux-arts, conservatoires...).

Le projet de loi sur la liberté de création, qui sera présenté en conseil des ministres début juillet, prévoit l'octroi du statut d'étudiant aux élèves de ces classes préparatoires, ce qui leur permettra de bénéficier de bourses sur critères sociaux, précise-t-on au ministère. Plusieurs mesures concernent aussi le street art (graffiti, pochoir...), avec notamment un appel à projet sur dix murs, dans toute la France, dans le cadre de la commande publique. La danse hip hop sera prochainement sanctionnée par un diplôme national supérieur et trouvera ainsi "toute sa place à côté du classique, du contemporain, du jazz", a dit Fleur Pellerin.