Feuilleton : Moulin Rouge, les plumes de Montmartre

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 02/12/2016 à 19H14, publié le 29/11/2016 à 16H16
Olga et les danseuses du Moulin Rouge

Olga et les danseuses du Moulin Rouge

© France2/culturebox

Depuis plus de 125 ans, le Moulin Rouge est une figure emblématique du Paris festif. Situé au coeur de Pigalle, le berceau du French Cancan attire des touristes du monde entier avec un spectacle qui se renouvelle sans cesse. A l'approche des fêtes de fin d'année le feuilleton du 13h de France 2 est consacré cette semaine à cette "institution" française.

6 octobre 1889, au pied de la Butte-Montmartre et de la basilique Notre-Dame du sacré Coeur en construction, un Moulin Rouge est inauguré. Ce nouveau music-hall ne passe pas inaperçu. Il offre une piste de danse gigantesque avec des miroirs partout et va devenir "The place to be" pour s'encanailler. 

Joseph Oller et Charles Zidler, les deux propriétaires rêvent d'en faire "le plus grandiose des temples de la musique et de la danse". Rapidement, les bals du Moulin Rouge attirent la foule d'autant qu'on y voit apparaître une nouvelle danse au rythme endiablé : le Cancan. 

La Goulue et Toulouse-Lautrec

L'édition 1898 du Guide des plaisirs de Paris décrit ainsi les danseuses du Cancan : "une armée de jeunes filles qui sont là pour danser ce divin chahut parisien comme sa réputation l’exige… avec une élasticité lorsqu’elles lancent leur jambe en l’air qui nous laisse présager d’une souplesse morale au moins égale… " (Sic) Des danseuses dont la figure emblématique sera La Goulue immortalisée par Toulouse-Lautrec.

Décembre 2016, le Moulin Rouge est bien devenu un des music-hall les plus connus dans le monde. France 2 nous entraine dans ses coulisses.

Episode 1 

Le Moulin Rouge c'est d'abord un bâtiment qu'il faut entretenir. C'est le travail d'Eric Legrand qui vérifie régulièrement le coeur du Moulin Rouge pour s'assurer que celui qu'il appelle affectueusement "le gardien de la Place-Blanche" fonctionne correctement.
Olga est arrivée du Kazhakstan à 20 ans sans parler un mot de français pour participer aux auditions du cabaret. 10 ans plus tard son rêve est devenu réalité. Elle parle de Paris avec des étoiles dans les yeux.
Danseuse vedette du Moulin, elle court tous les matins pour pouvoir exécuter certaines des figures les plus dures du French Cancan.

Reportage : L. Legendre-Trousset, T. Daligault, A. Rousseau, J. Cohen Olivieri

Episode 2 

Les 60 danseuses du Moulin-Rouge, de 14 nationalités différentes répètent un spectacle qu'elles connaissent par coeur "On est des sportives de haut niveau, constate Olga. Le rythme à soutenir est assez important." Ici les standards corporels sont très stricts: 1m75 minimum et tout écart de poids de plus de 2 kilos est proscrit. C'est stipulé dans leur contrat.
Elles répètent sous le regard de celles qui ont fait la légende des lieux : La Goulue et Mistinguett. La première ne rentrerait pas dans les critères actuels, Mistinguett si : "C'est une grande meneuse de revue".
Denes, le chef de file des danseurs a grandi lui dans une famille de danseurs classiques. Il s'est produit à l'opéra de Bucarest. Depuis 13 ans il fait partie de la revue. Et oui, il y a des hommes qui dansent au Moulin Rouge.

Episode 3

A l'entrée du Moulin Rouge un homme veille. Mehmed connaît chaque artiste, consigne les entrées. En 40 ans de maison, il est devenu la mémoire du Moulin Rouge. Lui qui, avant, travaillait sur les chantiers des autoroutes n'en revient toujours pas d'être où il est aujourd'hui entouré de si belles femmes : "J'ai du mal à m'en remettre", dit-il.

Il faut aimer la France pour l'incarner

Olga se prépare dans sa loge. A 30 ans elle assure chaque soir deux numéros soliste dont le French-Cancan. Elle aussi a eu une autre vie avant. Elle a travaillé comme acrobate dans un cirque. "Je suis La Goulue made in Kazahkstan" dit-elle avec un large sourire. "La France je l'admire car toutes les valeurs de la France sont incroyables. Il faut aimer la France pour l'incarner" avoue-t-elle fièrement.

En coulisses on prépare aussi les tenues. La revue nécessite 800 paires de chaussures et 1000 costumes. Il y a 4 millions d'euros de costumes à la création du spectacle. Des tenues réalisées par les plus grands et qu'il faut réparer avec soin.

Episode 4

A quelques heures du grand show Olga se prépare dans sa loge. Tous les interprètes sont prêts à entrer en scène. Les meneuses de revue vêtues de leur costume de plumes, Denes le danseur vedette et aussi une multitude de surprises incroyables. Six petits chevaux de cirque font aussi leur numéro et tourner en bourrique la dresseuse. "J'en ai retrouvé un dans les toilettes une fois !". 
Mais le clou de la soirée c'est le spectacle d'Olga. La jeune femme nage quasi nue dans un bassin transparent rempli de pythons gigantesques. Frisson garanti ! "La première fois ce n'est pas évident mais comme ils sont habitués aux humains ça va", assure-t-elle. 
Tous les ans, les 400 salariés du Moulin Rouge accueillent plus de 600 000 spectateurs. La moitié de public vient de l'étranger. 

 

Episode 5

Le numéros s'enchaînent pendant qu'en coulisses on prépare le numéro de French Cancan. Une danse qui, à l'origine moquait le pouvoir en place. Quand elle lève la jambe droite à la verticale et pose le tranchant de sa main sur son front, Olga sait qu'elle "se moque" du salut militaire. Comme cette autre figure, "la cathédrale" qui se moque du religieux ; sans oublier le célèbre "coup de cul". Olga a une minute pour conquérir la salle avec cette danse très physique. 
Pendant deux heures, le public "en prend plein les yeux". Plus de 125 ans après sa création, le Moulin Rouge n'en finit pas de faire vibrer Montmartre.