Les Prix de la critique 2015 pour le marathon "Henry VI" et le "Dardanus" de l'Opéra de Bordeaux

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/06/2015 à 11H40, publié le 22/06/2015 à 11H25
Le spectacle marathon "Henry VI" a triomphé au festival d'Avignon

Le spectacle marathon "Henry VI" a triomphé au festival d'Avignon

© Nicolas Joubard

Le marathon théâtral du "Henry VI" de Shakespeare, en 18 heures, signé du jeune metteur en scène Thomas Jolly, et "Dardanus" monté à l'Opéra de Bordeaux ont remporté les Prix de la critique en théâtre et musique, remis lundi à la Philharmonie de Paris. Ces deux spectacles événements ont été diffusés par Culturebox.

La saga "Henry VI", événement du dernier festival d'Avignon, a drainé un public enthousiaste dans toute la France. Thomas Jolly prépare la suite, "Richard III", pour la prochaine saison. Manon Thorel, qui assurait avec beaucoup de drôlerie les intermèdes dans ce feuilleton coupé de nombreux entractes est distinguée comme "révélation théâtrale de l'année".

Les prix du meilleur comédien et de la meilleure comédienne ont été décernés à Micha Lescot ("Ivanov" à l'Odéon) et Emmanuelle Devos ("Platonov" à la Colline). Le prix du meilleur spectacle de théâtre privé a récompensé "The Servant" (mise en scène Thierry Harcourt au Théâtre de Poche-Montparnasse). "Vanishing Point" de Marc Lainé, un "road movie" situé dans le nord du Canada, emporte le prix de la meilleure création en langue française.

En musique, l'opéra de Rameau "Dardanus" dirigé par Raphaël Pichon et mis en scène par Michel Fau à l'Opéra de Bordeaux est sacré meilleur spectacle lyrique de l'année. "Les caprices de Marianne" de Henri Sauguet, un opéra coproduit par 15 scènes lyriques françaises reçoit le prix du meilleur spectacle lyrique créé en province. "Penthesilae", opéra de Pascal Dusapin créé à Bruxelles, est distingué comme la "meilleure création musicale" de l'année.
Dardanus de Rameau au Grand Théâtre de Bordeaux tabok © Frédéric Desmesure

En danse, le Grand Prix revient à l'Israélien installé à Londres Hofesh Shechter, qu'on verra au Festival d'Avignon avec "Barbarians" cet été, pour un spectacle donné au Théâtre de la Ville (Abbesses), "Disappearing Act". Aurélie Dupont, qui vient de faire ses adieux d'Etoile à l'Opéra de Paris, est élue "interprète" de l'année.
Une pluie d'étoiles pour Aurélie Dupont

Une pluie d'étoiles pour Aurélie Dupont

© Julien Benhamou/Opéra national de Paris

Les prix sont décernés chaque année par le Syndicat professionnel de la critique de théâtre, de musique et de danse qui regroupe 140 journalistes français et étrangers.