La fête des Lumières 2016 : des oeuvres inédites et une sécurité renforcée

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/11/2016 à 15H35, publié le 07/11/2016 à 19H47
Fête des Lumières à Lyon en 2015

Fête des Lumières à Lyon en 2015

© CITIZENSIDE / GRÉGORY KAPRIÉLIAN / Citizenside

Une fontaine scintillant de mille feux, des monuments emblématiques parés de couleurs : la Fête des Lumières propose du 8 au 10 décembre à Lyon une quarantaine de créations "originales et inédites", dans un format contraint et avec une sécurité renforcée.

Annulée en 2015 après les attentats de Paris, cette fête internationalement reconnue, a été concentrée cette année sur trois soirs de 20H à minuit, dans un périmètre réduit au centre de Lyon. "Nous avons voulu faire un acte d'engagement et de résistance" en ne renonçant pas à cette fête, car "plus que jamais nous en avons besoin", a déclaré Georges Képénékian, premier adjoint au maire, chargé de la culture.

Place des Terreaux, devant l'Hôtel de Ville, l'oeuvre de Joseph Couturier plongera le spectateur dans l'univers de Jules Verne et le fera voyager du centre de la Terre au pôle nord, en suivant un savant fou. Une façon de s'interroger sur le climat et ses dérèglements.

Yann Nguema et le groupe de musique EZ3kiel mettront en lumière les 12.000 pierres de la façade de la cathédrale Saint-Jean avec des effets ciselés comme ceux d'un tailleur de pierre. Place Bellecour, le visiteur sera transporté au coeur d'une fête foraine proposée par Nathanaëlle Picot qui parera la grande roue d'images rappelant les oeuvres de Tim Burton, Fellini ou Nino Rota.

Pour la première fois, la Fête des lumières investira le théâtre antique de Fourvière : avec "Incandescens" Jérôme Donna et Simon Milleret-Godet proposeront un ballet d'ombres et de lumières au moyen du feu. 

Quelque 750 policiers et militaires seront mobilisés pour assurer la sécurité de cette édition 2016. La circulation sera par ailleurs interdite dans la zone les trois soirs de fête. Entre 2,5 et 3 millions de visiteurs avaient participé à la Fête des lumières 2014, organisée alors sur quatre jours. L'édition 2015 avait été transformée en une soirée d'hommages aux victimes des attentats meurtriers du 13 novembre à Paris.

Cette grande fête populaire trouve son origine dans la célébration, le 8 décembre, de la Vierge Marie dont une statue couverte de feuilles d'or domine la ville en haut de la basilique de Fourvière. Très pieuse à l'origine, elle se cantonnait à la pose des "lumignons", des petites bougies, sur les rebords des fenêtres. Depuis 1999, elle donne lieu à quatre jours de festivités et de spectacles autour du thème de la lumière dans  la ville, et a pris un poids économique important pour l'industrie touristique.