La bataille de Marignan rejouée, 500 ans après la victoire de François 1er

Par @Culturebox
Mis à jour le 25/07/2015 à 13H20, publié le 25/07/2015 à 13H19
Le personnage de François 1er pour la reconstitution de la Bataille de Marignan 

Le personnage de François 1er pour la reconstitution de la Bataille de Marignan 

© Capture d'image France3/Culturebox

Près de 400 passionnés d’histoire reconstituent jusqu’à lundi la célèbre bataille de Marignan qui a vu, en 1515, la victoire de Francois 1er sur les Suisses. Une reconstitution qui se déroule à Romorantin, dans le Loir-et-Cher, et Amboise en Indre-et-Loire.

Tambours, chevaux, costumes et campements d’époque, artillerie lourde …tout est reproduit à l’identique pour se projeter en 1515. Les figurants qui rejouent ce week-end la bataille de Marignan sont des spécialistes de la reconstitution de la Renaissance. Ils viennent de France, d’Allemagne et d’Italie.

Reportage : M. Larguet / M. Beaudoin / S. Testor / M. Maitrel  

Une reconstitution d’un spectacle de Léonard de Vinci

Un an de travail aura été nécessaire pour ressusciter cette bataille historique qui nous plonge 500 ans en arrière, quand le jeune François 1er, , allié aux Vénitiens, décide de reprendre la région de Milan aux mercenaires suisses. En fait, cette reconstitution reprend le spectacle de Léonard de Vinci et Dominique de Cortone (l’architecte de Chambord), joué en 1518, trois ans après la bataille. Un spectacle propagande commandé par François 1er.  "Le roi avait fait rejouer cette épopée en Touraine, à l'occasion du mariage de Laurent II de Médicis et de Madeleine de la Tour d'Auvergne. Il s'agissait de mettre en valeur le roi de guerre, le tout-puissant triomphateur des Helvètes. Ce jour-là, Marignan n'est pas mentionné, mais tous les cavaliers qui reconstituent la fête ont combattu là-bas", explique à l'AFP Pascal Brioist, professeur agrégé d'histoire, spécialiste de la Renaissance et superviseur du spectacle. La bataille de Marignan va durer deux jours en septembre 1515 et faire plus de 16 000 morts. Ce fut l’une des plus meurtrières de l’époque.

Pourquoi célébrer les 500 ans de la bataille à Romorantin ?

Didier Guénin, premier adjoint au maire de Romorantin est l'un des instigateurs de ce projet ambitieux. La célébration des 500 ans de la bataille de Marignan à Romorantin est une évidence selon lui: "Le roi François Ier a grandi ici, explique-t-il à l’AFP.  Et c'est à Romorantin que devait être construit Chambord. Des plans de Léonard de Vinci, représentant son projet de château, en attestent."

Apres Romorantin ce samedi, le spectacle se déplace jusqu’à lundi à Amboise, en Indre-et-Loire. 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !