168e festival de la cavalerie avec le carrousel de Saumur

Par @Culturebox
Publié le 20/07/2017 à 16H11
La cavalerie équestre cotoie la cavalerie blindée. 

La cavalerie équestre cotoie la cavalerie blindée. 

© France 3 / Culturebox

Véritable institution, le carrousel de Saumur ouvre ses portes jusqu'au 22 juillet. Il s'agit du plus vieux défilé des forces armées en France. Pour cette 168e édition, la parade se réinvente avec une volonté de s'adresser à tous les âges. La manifestation met aussi en lumière la relation entre l'armée et les citoyens.

Le Cadre Noir de Saumur est aujourd'hui une des communautés équestres les plus reconnues au monde. En 2011, elle a été inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité à l'UNESCO. Chaque jour les cavaliers de l' École Nationale d'équitation réalisent des chorégraphies mettant en lumière la symbiose entre l'homme et l'animal. Viennent ensuite les engins blindés. Les tableaux sont organisés autour d'une saga familiale où un enfant découvre le passé militaire de ses ancêtres. 

Reportage France 3 Pays de la Loire É. Aubron / D. Leroy / N. Guilbaud

Rendre hommage au travail de l'armée

Retraçant l'histoire de l'armée française de 1914 jusqu'à nos jours, le carrousel présente des engins qui ont connu de très près les théâtres d'opérations. Exemple le char de 1917 qui a ouvert la grande parade du 14 juillet à Paris. Tristement d'ailleurs. "Fleur d'amour" était tombée en panne devant Emmanuel Macron et son invité Donald Trump. 
Véritable institution, le carrousel de Saumur a débuté en 1828. Le but est resté inchangé : être une vitrine de l'armée.

C'est un moment fort de la relation entre l'armée et la nation. C'est aussi une façon de rendre hommage au travail de l'armée quand elle est en projection extérieure pour défendre la France, et quand elle est en opération sentinelle dans notre pays en période post-attentats.

Gad Weil, organisateur du carrousel de Saumur
Fleur d'amour est accompagnée de son petit frère, le "Schneider".

Fleur d'amour est accompagnée de son petit frère, le "Schneider".

© France 3 / Culturebox

Les réservistes et des bénévoles dans les rangs

Le défilé de Saumur s'appuie également sur les militaires réservistes et les bénévoles, tous bien sûr revêtus d'uniformes d'époque. Pendant la première guerre mondiale, l'armée française fournissait des tenues bleues claires. À l'origine les généraux avaient eu l'idée de fabriquer des costumes bleu blanc et rouge. Mais une pénurie de colorant rouge a conduit les fabricants à ne produire que des vêtements bleus clairs... ainsi s'écrit l'histoire...

Les bénévoles portent les uniformes de l'époque. 

Les bénévoles portent les uniformes de l'époque. 

© France 3 / Culturebox