Disparition de Laurent Violet, redoutable champion de l'humour noir

Par @Culturebox
Publié le 04/12/2015 à 15H00
Laurent Violet, en octobre 2013

Laurent Violet, en octobre 2013

© PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN

Laurent Violet, qui avait commencé sa carrière en 1985, passait les bons sentiments à la moulinette d'un humour corrosif. Né à Chambéry en 1965, il se définissait davantage comme un comique que comme un humoriste. Il est décédé d'une maladie cardiaque après une opération à coeur ouvert, a annoncé à l'AFP son agent.

Laurent Violet est à l'origine de la série de spectacles "Les Virés de France Inter". Révélé en 1985 avec un premier one man show et un style caustique abordant  sans tabous la faim dans le monde, la maladie ou le handicap, le comique s'est produit sur de nombreuses scènes parisiennes dont le Palais des Glaces, le théâtre Dejazet et le Café de la Gare, et en tournées avec une dizaine de spectacles dont "Le Comique qui tue", "Faites-vous Violet pour 100 balles" et "La  Tuerie de l'année".

Caustique, il provoquait l'hilarité en prenant d'assaut les sujets les plus intouchables de préférence : la faim dans le monde, la maladie, le handicap, l'amour des animaux, la religion, un peu la politique... De la génération des Bigard, Palmade ou Roumanoff, Laurent Violet était un pilier des cafés-théâtres parisiens. Il a rejoint France Inter au milieu des années 90, intervenant dans l'émission "Rien à cirer" de Laurent Ruquier et "Le Fou du Roi" de Stéphane Bern.

Ces dernières années, il avait participé aux matinales de Oui FM. En 2000, il avait été interdit d'antenne par France Inter après une blague sur le drame du funiculaire de Kaprun (Autriche). Quelques années plus tard, il a été à l'origine d'un spectacle collectif : "Les Virés de France Inter" réunissant Didier Porte et Gérald Dahan. Il avait publié un livre "C’est bien ma veine" aux éditions Albin Michel en 1993.

"Laurent a été l'un des précurseurs de l'humour noir. Son style très cynique faisait merveille. Je perds un confrère et surtout un ami", a confié à  l'AFP Gérald Dahan. "Laurent Violet n'avait pas aussi bon coeur qu'on croyait, il en est mort cette nuit. Gros coup de cafard", a posté sur Twitter Didier Porte.

Quand on lui demandait, en interview en 2012, à quelle famille d'artistes il appartenait, Laurent Violet répondait qu'il aimait à se reconnaître une ascendance chez les chansonniers. 
Laurent Violet s'exprime sur son statut de "comique"

 

Le comique Laurent Violet en tournée

 

Laurent Violet, 2009 :"Grand Mort Malade"

 

Le comique Laurent Violet en tournée