Dieudonné condamné à 22.500 euros d'amende pour propos antisémites visant Patrick Cohen

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/03/2015 à 15H02, publié le 19/03/2015 à 14H12
Dieudonné fouillé par un gendarme au tribunal de Paris le 12 mars 2015

Dieudonné fouillé par un gendarme au tribunal de Paris le 12 mars 2015

© LOIC VENANCE / AFP

Le polémiste Dieudonné a été condamné jeudi à 22.500 euros en jours amende pour provocation à la haine raciale, notamment en raison de propos visant le journaliste Patrick Cohen, qui avaient déclenché le processus d'interdiction de son spectacle il y a un an.

Le parquet avait requis une peine de 300 jours amende à 100 euros, soit au total 30.000 euros. Une peine de jours amende implique que le condamné voit cette peine transformée en emprisonnement s'il ne s'acquitte pas de la totalité de l'amende.

Il devra également payer 16.000 euros de dommages et intérêts à deux associations qui s'étaient constituées partie civile. Dieudonné encourait jusqu'à un an de prison et 45.000 euros d'amende.

Ni le polémiste ni ses avocats n'étaient présents à l'audience jeudi.

Devant le tribunal correctionnel de Paris, où il a comparu le 28 janvier dernier, Dieudonné avait assuré ne pas être antisémite, "parce que ça n'est pas drôle" de l'être.

"La question n'est pas de savoir si (Dieudonné) est antisémite ou pas", avait répliqué le procureur. "Ce n'est pas la pensée antisémite qui pose problème, c'est l'attaque."

Condamné sept fois pour injure ou provocation antisémite 

Dieudonné était poursuivi pour des propos tenus dans son spectacle "Le Mur", interdit dans plusieurs villes de France début 2014 sur impulsion de Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, et dont le DVD a été interdit de commercialisation le 4 mars -- il a fait appel de cette décision.

"Moi, quand je l'entends parler, Patrick Cohen, j'me dis, tu vois, les chambres à gaz... Dommage", disait-il ainsi du journaliste de France Inter.

Dans ce même spectacle, Dieudonné déclarait "ne pas avoir à choisir entre les Juifs et les nazis." Dieudonné a déjà été condamné sept fois pour injure ou provocation antisémite.

Il a par ailleurs été condamné mercredi à deux mois de prison avec sursis pour apologie d'actes de terrorisme en raison d'un message posté sur Facebook après les attentats djihadistes qui ont fait 17 morts début janvier en France.