Décès de la danseuse Violette Verdy

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/02/2016 à 11H27, publié le 09/02/2016 à 11H02
Violette Verdy dans "La petite marchande d'allumettes" pour la soirée de Noël "Entre le boeuf et l'âne gris", le 24 décembre 1950

Violette Verdy dans "La petite marchande d'allumettes" pour la soirée de Noël "Entre le boeuf et l'âne gris", le 24 décembre 1950

© Charles Prost / INA / AFP

La danseuse classique Violette Verdy, ancienne directrice du Ballet de l'Opéra de Paris, est décédée lundi aux Etats-Unis à l'âge de 82 ans, a annoncé le Télégramme.

Violette Verdy vivait à Bloomington, aux Etats-Unis, où elle continuait à enseigner la danse au plus haut niveau, rapporte Le Télégramme sur son site.
 
Née en 1933 à Pont-l'Abbé (Finistère) où sa mère était institutrice, orpheline de père très jeune, Violette Verdy (Nelly Guillerm de son vrai nom) s'est formée à la danse classique à Paris, et débute aux ballets des Champs-Elysées en 1945, avant de danser avec les ballets de Marigny puis de rejoindre Roland Petit aux ballets de Paris en 1953.
 
Soliste au London Festival Ballet au milieu des années 1950, elle traverse ensuite l'Atlantique : invitée à l'American Ballet Theatre, elle fait partie du New York City Ballet entre 1958 et 1976. Elle revient à Paris où elle est directrice de la danse au Ballet de l'Opéra de Paris de 1977 à 1980.
Violette Verdy et Roland Petit dans "Le Loup" au Théâtre de l'Empire, Paris, en 1953

Violette Verdy et Roland Petit dans "Le Loup" au Théâtre de l'Empire, Paris, en 1953

© LIDO / SIPA


La pédagogie jusqu'à la fin

"Ce n'était pas du tout mon rôle. L'Opéra de Paris est une grande institution relativement rigide. Ca n'a pas été facile mais j'en garde tout de même de bons souvenirs", déclarait-elle au Télégramme en août dernier, alors qu'elle était allée animer un stage dans sa ville natale.
 
Car Violette Verdy a également beaucoup enseigné et contribué à diffuser la méthode Balanchine.
 
Elle a aussi codirigé le Boston Ballet, joué au théâtre avec Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault, et tourné dans des films aux Etats-Unis.
Violette Verdy et Isabelle Guérin dans un extrait de "Violette & Mr.B", de Dominique Delouche (2001)