Sélectionner votre région

  • area1
  • area2
  • area3
  • area4
  • area5
  • area6
  • area7
  • area8
  • area9
  • area10
  • area11
  • area12
  • area13
  • area14
  • area15
  • area16
  • area17
  • area18
  • area19
  • area20
  • area21
  • area22
  • area23
area1area2area3area4area5area6area7area8area9area10area11area12area13area14area15area16area17area18area19area20area21area22

Interview : les adieux d'Agnès Letestu jeudi à l'Opéra de Paris

Par Culturebox @Culturebox
Mis à jour le 10/10/2013 à 12H29, publié le 09/10/2013 à 15H42
Agnès Letestu dans "Giselle"
© Photo Icare / Opéra national de Paris

Agnès Letestu fait ses adieux d'étoile à l'Opéra de Paris, jeudi 10 octobre dans "La Dame aux camélias". Elle a choisi de partir avec un grand ballet, dans un rôle qu’elle affectionne parce qu’il fait autant appel au théâtre qu'à la danse. Elle évoque sa carrière et sa nouvelle vie, sur le plateau du 13h de France 2, mercredi 9 octobre.

 
Elle sera donc, une fois encore, Marguerite Gautier dans "La Dame aux camélias" de John Neumeier. "Peut-être mon rôle préféré", dit-elle.
 
1 mètre 77, une grâce, un port exceptionnel, une précision impressionnante, Agnès Letestu est l’étoile classique dans toute sa splendeur.
"La Bayadère"

"La Bayadère"

© Photo Hasegawa
 
Entrée à 12 ans à l'école des petits rats de l'Opéra, elle intègre le corps de ballet en 1987. La reconnaissance arrive grâce à Noureev qui la repère et lui confie, en 1993, un rôle d’étoile alors qu’elle n’en a pas encore le grade. Elle est "Gamzatti" dans l’ultime ballet de Noureev, "La Bayadère". En1997 elle est nommée étoile, à l'issue du "Lac des cygnes".
 
Pour la danseuse, c’est la consécration, l’accès aux plus beaux rôles du répertoire et aux plus grands chorégraphes : Noureev, Roland Petit, Jiri Kylian, Mats Ek, William Forsythe, Jerome Robbins..."
 "Roméo et Juliette"

 "Roméo et Juliette"

© Julien Benhamou / Opéra national de Paris
  
Agnès Letestu ne part pas tout à fait : elle va danser "La Dame aux camélias" en tournée au Japon en mars prochain, et sera répétitrice pour "La Belle au bois dormant", le prochain ballet de l'Opéra. Elle va aussi continuer de faire des costumes, son "deuxième" métier, et donner des cours. Bref: "J'ai l'impression que je vais encore plus travailler qu'avant !"
"La Dame aux Camélias", Agnès Letestu et Stéphane Bullion

"La Dame aux Camélias", Agnès Letestu et Stéphane Bullion

© Julien Benhamou / Opéra national de Paris