Pas d'été pour les Grenoblois sans Cabaret frappé !

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/07/2014 à 19H05, publié le 23/07/2014 à 18H43
Un concert au cabaret frappé à Grenoble © Cédric Oberlé/Cabaret Frappé

La capitale de l'Isère, Grenoble a aussi son festival de musique pour l'été. Jusqu'au 26 juillet 2014, Cabaret frappé propose des musiques actuelles d'artistes venus du monde entier et des talents de la scène grenobloise. A savourer sans modération au moment de l'apéro dans le jardin de la ville.

Pour les Grenoblois, pas d'été sans Cabaret frappé ! Rythmes endiablés et apéros au bar ou nuits blanches passées sous le chapiteau, il y en a pour tous les goûts.

Le principe du cabaret frappé: des concerts payants à 21h sous le chapiteau avec des têtes d'affiche et aussi plein d'autres soirées en accès libre. 40.000 spectateurs répondent présent sur les 6 jours de concert dans l'enceinte du jardin. Voilà 16 ans que cela dure !

Des artistes confirmés ont déjà fait des apparitions mémorables comme Dyonisos, Caravan Palace, Arthur H ou enore I AM. Une programmation variée qui ne laisse pas de côté les jeunes talents de la région comme Stracho Temelkovski, guitariste, percussionniste, compositeur et arrangeur qui puise sa créativité dans l'héritage de ses racines macédoniennes ou comme Joe Bel, une jeune chanteuse grenobloise douce et mystérieuse en pleine ascension.

Reportage : Vincent Lemiesle - Antoine Marnas- Mélanie Ducret

Cette année, au programme, il y a de la soul avec Sena Dagadu, de l'électro rock avec Piero Quintana et du blues avec Moriarty et Christine Salem. Une affiche riche et métissée avec des voyages sonores entre la France, l'Angleterre, le Ghana, la Hongrie et même jusqu'au Québec.

Le directeur du festival, Loran Stahl met un point d'honneur à défendre les découvertes et les artistes installés dans le paysage qui ont eu une influence sur d'autres artistes." Un bel exemple : l'Anglais Tricky, ex-Massive Attack, figure emblématique du trip-hop, viendra notamment présenter son dernier album et sera face à Saint-Lô, un groupe composé de trois musiciens bretons et d'une chanteuse new-yorkaise. La nouveauté de cette édition : une soirée entièrement gratuite avec des artistes à découvrir, et notamment Thomas Azier et son électro chic.