"Les Misérables" remontent sur scène : place aux chanteurs lyriques !

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/02/2017 à 16H50, publié le 28/02/2017 à 15H50
Une nouvelle mise en scène qui met en avant la beauté des voix et des textes.

Une nouvelle mise en scène qui met en avant la beauté des voix et des textes.

© Philippe Fretault

Cosette et Jean Valjean sont de retour sur scène ! Créée en 1981 dans une mise en scène de Robert Hossein, la comédie musicale "Les Misérables" revient à l’affiche sous une version un peu différente. Adieu chorégraphies et artistes de variétés. Trente chanteurs lyriques et un orchestre symphonique revisitent ce spectacle qui a triomphé à travers le monde.

En 1980, Robert Hossein adaptait sur la scène du Palais des Sports de Paris, le chef d’œuvre de Victor Hugo, "Les Misérables", fresque sociale et historique en 4 tomes, paru en 1862 et qui a traversé les siècles.

Avec l’aide du compositeur Claude-Michel Shönberg et du parolier Alain Boublil, il transforma l’histoire de Cosette, Jean Valjean et des Thénardier en une comédie musicale à succès. Elle fut  reprise en 1985 par le producteur britannique Cameron Mackintosh et c’est là que son succès devint mondial avec 70 millions de spectateurs dans 44 pays. Le spectacle est d’ailleurs toujours à l'affiche à Londres, depuis plus de trente ans. 

Cette version anglaise a été remaniée en 1991 pour la scène française. C'est elle qui a inspiré le spectacle qui part pour une tournée de 19 dates en France.

Un concert davantage qu'une comédie musicale

Trente-sept après le spectacle de Robert Hossein, les Misérables sont de retour mais cette fois, il s’agit davantage d’un concert : les textes et la musique sont les mêmes mais pour le reste, tout diffère.
 
Fini les chanteurs de variétés : place à 30 artistes lyriques qui partagent la scène avec les musiciens de l’Orchestre symphonique Victor Hugo de Franche-Comté (qui s’appelle ainsi en hommage à l’écrivain, né à Besançon). Pas de décor, pas de chorégraphies mais un travail sur la lumière, des costumes du XIXe siècle dans lesquels les chanteurs se sont glissé, sans être pour autant comédiens : "On ne peut pas rester sans jouer, on interprète des choses tellement fortes... C’est le défi de faire passer toutes ces émotions sans réellement être en scène", explique Xavier Mauconduit qui incarne Jean Valjean.

Reportage lors des répétitions : France 3 Pays de la Loire - E. Aubron / G. Rihet / J. Novier / S. Boismain

Un rêve qui se réalise

L’idée de ce spectacle revient au producteur Philippe Barreau et elle remonte à bien des années. Il est étudiant en commerce quand en 1991, il assiste à l'une des dernières représentations en français de la comédie musicale à Mogador. L’émotion ressentie ce jour là le pousse à changer de voie et à devenir producteur de spectacles. Avec un rêve : produire sa version des "Misérables". Sa rencontre avec la directrice artistique Magda Hadnagy (qui a travaillé sur "Le carnaval des animaux" et "Les mille et une nuits") lui a permis de le concrétiser.
 
Un an et demi de préparation a été nécessaire pour monter le spectacle qui a également été en résidence en Vendée. Pour les auditions, sur les 1000 candidatures reçues, 300 ont été retenues pour 30 places au final. Dans le casting, on retrouve le co-créateur du groupe de rock français Ange, Christian Décamps, qui joue le rôle de Victor Hugo et intervient en tant que narrateur avant le premier acte et avant le deuxième acte. 
Affiche Les Misérables en concert © DR
19 dates sont prévues jusqu'au 19 mars dont 3 jours au Palais de Congrès à Paris du 3 au 5 mars
Toutes les dates de la tournée "Les Misérables en concert".

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !